08/06/2012
Secrétaire général
SG/SM/14341
AFR/2402
PKO/310

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON CONDAMNE LE MEURTRE DE CASQUES BLEUS ET DE CIVILS EN CÔTE D’IVOIRE

ET EXHORTE LE GOUVERNEMENT À IDENTIFIER ET JUGER LES COUPABLES


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général est indigné et condamne dans les termes les plus vifs l’attaque perpétrée aujourd’hui contre les Casques bleus de la Mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et au cours de laquelle sept soldats du contingent nigérien ont été tués.  Certaines informations font également état de la mort de citoyens ivoiriens.


Les Casques bleus ont été attaqués par un groupe d’hommes armés non identifiés, à proximité du village de Para, non loin de la ville frontalière de Tai dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire.


Le Secrétaire général est particulièrement inquiet de l’instabilité dans la zone frontalière entre la Côte d’Ivoire et le Libéria depuis la période postélectorale, et qui a entraîné la mort de nombreuses personnes dans la région.


Le Secrétaire général présente ses plus sincères condoléances au Gouvernement du Niger, aux familles des soldats décédés ainsi qu’aux familles des citoyens ivoiriens qui ont perdu la vie au cours de cette tragédie.  Le Secrétaire général exhorte le Gouvernement de la Côte d’Ivoire à faire tout son possible pour identifier les responsables et prendre toutes les mesures nécessaires afin qu’ils répondent de leurs actes.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel