16/02/2012
Secrétaire général
SG/SM/14113
AG/11208

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON SE JOINT À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE POUR APPELER LE GOUVERNEMENT SYRIEN À METTRE FIN IMMÉDIATEMENT

AUX VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME ET AUX ATTAQUES CONTRE SON PEUPLE


La déclaration suivante a été communiquée, ce soir, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Alors que la crise en Syrie s’est aggravée, déclenchant une escalade de la violence et causant des souffrances au peuple syrien, il est crucial que le monde s’exprime d’une seule voix pour mettre fin au bain de sang et pour déployer le maximum d’efforts afin de régler cette crise de manière pacifique.  C’est ce qu’a fait aujourd’hui l’Assemblée générale en indiquant la voie à suivre pour parvenir à une solution politique et assurer un avenir pacifique en Syrie, garantissant la démocratie, les droits de l’homme et la dignité à tous les Syriens.  Le Secrétaire général se félicite de ce message tant attendu et appelle les autorités syriennes à entendre l’appel lancé par la communauté internationale et la voix du peuple syrien.


Le Secrétaire général se joint à l’Assemblée générale pour appeler le Gouvernement syrien à cesser immédiatement toute violation des droits de l’homme et les attaques contre ses citoyens, et à respecter pleinement ses obligations en vertu du droit international.  Les autorités syriennes doivent assurer pleinement un accès humanitaire immédiat et sans entrave à ceux qui en ont besoin.  Le Secrétaire général appelle toutes les parties en Syrie, notamment les groupes armés, à mettre fin immédiatement à tous les actes de violence.


Aujourd’hui, l’Assemblée générale a exprimé son soutien au plan de la Ligue des États arabes pour faciliter une transition politique menée par la Syrie vers un système politique démocratique et pluraliste.  Ce processus doit respecter la volonté et les aspirations légitimes du peuple syrien.


Le Secrétaire général est prêt à assumer ses responsabilités, conformément à la résolution, et travaillera en relation étroite avec la Ligue des États arabes et d’autres membres de la communauté internationale pour trouver une solution pacifique et durable qui mettra fin à la crise.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel