31/07/2012
Secrétaire général
SG/A/1364
DEV/2949

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME LES MEMBRES DU GROUPE DE HAUT NIVEAU

SUR L’AGENDA POUR LE DÉVELOPPEMENT POST-2015


Des dirigeants de la société civile, du secteur privé

et des gouvernements siègeront au sein du Groupe consultatif


Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a publié aujourd’hui les noms des membres du Groupe de haut niveau chargé de conseiller sur le programme de développement mondial au-delà de 2015, la date butoir pour les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).


Le Président de l’Indonésie, M. Susilo Bambang Yudhoyono; la Présidente du Libéria, Mme Ellen Johnson Sirleaf; et le Premier Ministre du Royaume-Uni, M. David Cameron, coprésideront le Groupe de haut niveau.


« J’ai demandé à mon Groupe de haut niveau de préparer une vision de développement à la fois audacieuse et pratique qui sera présentée aux États Membres l’année prochaine », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU.  « Je suis impatient de recevoir les recommandations du Groupe sur un agenda international pour l’après-2015 avec des responsabilités partagées pour tous les pays qui placeraient au centre des priorités la lutte contre la pauvreté et le développement durable », a-t-il ajouté. 


Le Groupe tiendra sa première réunion à la fin du mois de septembre, en marge du débat de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies.  Il devrait présenter son rapport au Secrétaire général au cours du premier semestre 2013.


Le Groupe résulte de l’initiative du Secrétaire général sur l’après-2015, mandatée par le Sommet de 2010 sur les OMD.  Les États Membres ont appelé à des consultations ouvertes et inclusives impliquant la société civile, le secteur privé, les universités et les instituts de recherche de toutes les régions, en plus du système des Nations Unies, pour faire avancer l’Agenda pour le développement au-delà de 2015.


Le travail du Groupe de haut niveau tiendra compte des nouveaux défis du développement tout en s’appuyant sur l’expérience acquise dans la mise en œuvre des OMD, tant en termes de résultats obtenus que des domaines à améliorer.


Les travaux du Groupe de haut niveau seront étroitement coordonnés avec ceux du Groupe de travail intergouvernemental chargé de définir les objectifs de développement durable, comme convenu lors de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable « Rio+20 ».  Les rapports des deux groupes seront soumis aux États Membres en vue d’un examen approfondi.


Les 23 autres membres du Groupe de haut niveau sont: M. Fulbert Gero Amoussouga, du Bénin; Mme Vanesa Petrelli Corrèa, du Brésil; Mme Maria Angela Holguin, de Colombie; Mme Gisela Alonso, de Cuba; M. Jean-Michel Severino, de la France, M. Horst Kohleer, de l’Allemagne; M. Naoto Kan, du Japon; la Reine Rania, de la Jordanie; Mme Betty Maina, du Kenya; M. Abhijit Banerjee, de l’Inde; M. Andris Piebalgs, de la Lituanie; Mme Patricia Espinosa, du Mexique; M. Paul Polman, des Pays-Bas; Mme Ngozi Okonjo-Iweala, du Nigéria; Mme Elvira Nabiullina, de la Fédération de Russie; Mme Graça Machel, de l’Afrique du Sud; M. Sung-Hwan Kim, de la République de Coré; Mme Gunilla Carlsson, de la Suède; Mme Emilia Pires, du Timor-Leste; M. Kadir Topbas, de la Turquie; M. John Podesta, des États-Unis; et Mme Tawakel Karman, du Yémen.  En outre, la Conseillère spéciale du Secrétaire général sur la planification du développement post-2015, Mme Amina J. Mohammed, servira au sein du Groupe de haut niveau, en tant que membre de droit.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel