22/02/2012
Secrétaire général
SG/A/1323
BIO/4356
POP/1000

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique


LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME MME KATE GILMORE DE L’AUSTRALIE, SOUS-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE

ET DIRECTRICE EXÉCUTIVE ADJOINTE DU FNUAP


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a nommé Mme Kate Gilmore, de l’Australie, en tant que Directrice exécutive adjointe, chargée des programmes au Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), avec rang de Sous-Secrétaire général.


Mme Gilmore remplace Mme Purnima Mane à qui le Secrétaire général exprime toute sa reconnaissance pour son dévouement et son engagement en faveur de l’Organisation.


Mme Gilmore a travaillé pendant 20 ans sur les questions sociales, à des postes de direction stratégiques au sein du Gouvernement australien et dans des organisations caritatives.  Elle a commencé sa carrière au Gouvernement australien dans le domaine des services sociaux et de l’éducation communautaire.


De 1986 à 1992, Mme Gilmore a coordonné, puis dirigé le programme de développement du Royal Women’s Hospital, en Australie, où elle a lancé des initiatives pionnières de lutte contre la violence sexuelle et développé un nouveau cadre des droits de l’homme pour lutter contre la violence sexuelle en Australie.


Mme Gilmore a également été, de 1992 à 1993, à la tête de Broadmeadows Community Health Service, le plus important service communautaire de santé de l’Australie à l’époque, qui était basé à Melbourne.  Entre 1993 et 1996, Mme Gilmore a de nouveau travaillé au Royal Women’s Hospital, en tant que Directrice de la Division des soins communautaires.


C’est en 1996 qu’elle a rejoint Amnesty International-Australie, comme Directrice nationale.  En 2000, elle a été nommée Secrétaire générale exécutive de cette organisation, à Londres.  À ce titre, Mme Gilmore a été responsable de 500 membres du personnel travaillant au siège et de 10 bureaux régionaux, en étant coresponsable de la stratégie mondiale d’Amnesty International.


Après son départ d’Amnesty International, en 2010, Mme Gilmore a continué à travailler dans le domaine social en tant que consultante indépendante.


Née en 1958, Mme Gilmore est diplômée de l’Université de Melbourne et de l’Université de la Nouvelle-Angleterre, en Australie.  Elle a ensuite suivi un cycle d’études supérieures en sociologie et développement communautaire, également en Australie.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel