24/10/2012
Conseil de sécurité
SC/10800

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE CESSEZ-LE-FEU EN SYRIE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, M. Gert Rosenthal (Guatemala):


Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de l’initiative importante et opportune du Représentant spécial conjoint de l’Organisation des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, en vue d’un cessez-le-feu et de la cessation de la violence sous toutes ses formes durant l’Eid Al-Adha et se sont associés à l’appel que le Secrétaire général de l’ONU et le Secrétaire général de la Ligue des États arabes ont lancé à tous les acteurs régionaux et internationaux pour obtenir leur soutien à cet égard.  Les membres du Conseil engagent tous les acteurs régionaux et internationaux à user de leur influence sur les parties concernées pour faciliter la mise en œuvre du cessez-le-feu et la cessation de la violence.


Les membres du Conseil ont demandé à toutes les parties, en particulier au Gouvernement de la République arabe syrienne en tant que partie la plus forte, d’accueillir favorablement l’initiative du Représentant spécial conjoint et ont lancé de nouveau un appel aux autorités syriennes pour qu’elles donnent immédiatement au personnel des organisations humanitaires plein accès en toute liberté à toutes les populations qui ont besoin d’assistance conformément au droit international et aux principes qui gouvernent la fourniture d’assistance humanitaire.  Ils ont demandé à toutes les parties en Syrie, en particulier aux autorités syriennes, de coopérer pleinement avec l’Organisation des Nations Unies et les organisations humanitaires concernées afin de faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire.  Dans ce contexte, les membres du Conseil de sécurité ont demandé à tous les États Membres de contribuer d’urgence au plan d’intervention humanitaire des Nations Unies pour la Syrie.


Les membres du Conseil ont reconnu qu’un cessez-le-feu à l’occasion de l’Eid Al-Adha pourrait être un premier pas vers une cessation durable de toutes les formes de violence, conformément aux résolutions 2042 (2012) et 2043 (2012), et ont souligné la nécessité d’entamer une transition politique sans exclusive menée par les Syriens qui conduise à un régime politique démocratique et pluraliste répondant aux aspirations légitimes du peuple syrien à la démocratie, à l’égalité et à la justice, indépendamment des appartenances politiques, des ethnicités ou des convictions.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel