28/09/2012
Conseil de sécurité
SC/10778

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LES AMIS DU YÉMEN


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Peter Wittig (Allemagne):


Les membres du Conseil de sécurité ont jugé encourageantes la réunion ministérielle des Amis du Yémen, tenue le 27 septembre 2012, et la déclaration de ses coprésidents, et se sont félicités des importants progrès accomplis par le Gouvernement yéménite dans la mise en œuvre de l’accord de transition.  Ils ont aussi réaffirmé leur attachement à l’intégrité territoriale, à la souveraineté et à l’unité du Yémen.


Les membres du Conseil ont réitéré leur soutien aux efforts déployés par le Yémen pour franchir les principales étapes du plan de mise en œuvre, en particulier l’organisation de la conférence de dialogue national qui doit se tenir prochainement, l’adoption de la loi sur la justice transitionnelle, la création d’une nouvelle commission électorale et la poursuite de la réforme du secteur de la sécurité.  Ils ont demandé à toutes les parties de continuer à respecter le calendrier prévu dans l’accord et d’agir de manière transparente, pacifique, ouverte et opportune, dans un esprit de réconciliation.


Les membres du Conseil ont de nouveau souligné qu’il importe que la conférence de dialogue national se déroule sans exclusive et en toute transparence avec la participation de toutes les parties, y compris les groupes de jeunes et de femmes, et demandé à toutes les parties prenantes au Yémen d’y participer de manière active et constructive.  Ils se sont félicités que le Secrétaire général et son Conseiller spécial, Jamal Benomar, poursuivent leur mission de bons offices à l’appui de ce processus.


Les membres du Conseil ont exhorté toutes les parties au Yémen à rejeter l’usage de la violence pour parvenir à leurs fins politiques, à renoncer à toute provocation et à respecter les résolutions 2014 (2011) et 2051 (2012).  Ils ont dit être de plus en plus préoccupés par les tentatives d’affaiblissement du gouvernement d’union nationale au moment où celui-ci s’efforce d’appliquer l’accord de transition politique et réaffirmé qu’ils étaient disposés à envisager l’adoption d’autres mesures, y compris au titre de l’Article 41 de la Charte, si ces actions se poursuivaient.  Ils ont de nouveau demandé à ce que des poursuites soient engagés contre tous ceux qui s’étaient rendus coupables de violations des droits de l’homme et d’exactions.


Les membres du Conseil se sont félicités que les promesses de dons faites à la conférence des donateurs de Riyad et à la réunion des Amis du Yémen aient dépassé 7 milliards de dollars, et que le Gouvernement yéménite ait donné son accord à un cadre de responsabilité mutuelle définissant les engagements réciproques du Gouvernement et des donateurs pour s’assurer que ces ressources supplémentaires viennent bien aider le peuple yéménite.  Ils se sont de nouveau dits profondément préoccupés par la situation humanitaire au Yémen, en particulier la gravité de l’insécurité alimentaire, le niveau alarmant de la malnutrition et l’augmentation du nombre de personnes déplacées à l’intérieur du pays.  Ils ont aussi réaffirmé que toutes les parties devaient garantir un accès sans entrave et en toute sécurité aux secours humanitaires.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel