12/09/2012
Conseil de sécurité
SC/10761
AFR/2440

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LES ATTAQUES

CONTRE LE PERSONNEL DIPLOMATIQUE DES ÉTATS-UNIS


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Peter Wittig (Allemagne):


Les membres du Conseil de sécurité condamnent avec la plus grande fermeté l’attaque perpétrée contre la mission et le personnel diplomatiques des États-Unis d’Amérique à Benghazi (Libye) le 11 septembre, qui a causé la mort de quatre diplomates américains, dont l’Ambassadeur, et blessé d’autres membres du personnel diplomatique et des civils.  Ils expriment leur profonde sympathie et présentent leurs sincères condoléances aux victimes de cet acte odieux et à leur famille.


Les membres du Conseil condamnent également avec la plus grande fermeté l’attaque perpétrée contre l’ambassade des États-Unis au Caire le 11 septembre.


Ils soulignent qu’il importe de traduire en justice les auteurs de ces actes.


Les membres du Conseil réaffirment que ces actes sont inqualifiables, quels qu’en soient les motifs, le lieu, l’époque et l’auteur.


Les membres du Conseil rappellent que l’inviolabilité des locaux des missions diplomatiques et consulaires est un principe fondamental et que les gouvernements hôtes ont l’obligation, en vertu de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961 et de la Convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963, de prendre toutes les mesures appropriées afin de protéger les locaux des missions diplomatiques et consulaires, d’empêcher qu’ils ne soient envahis ou endommagés et que la paix de ces missions ne soit troublée ou leur dignité amoindrie, et de prévenir toute attaque contre le personnel diplomatique et consulaire.


À cet égard, se déclarant vivement préoccupés par ces attaques, les membres du Conseil demandent aux autorités de protéger les locaux et le personnel des missions diplomatiques et consulaires et de respecter pleinement leurs obligations internationales en la matière.


Les membres du Conseil soulignent que la communauté internationale s’est durablement engagée à aider la Libye à réussir sa transition vers une démocratie éprise de paix et prospère.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel