19/07/2012
Conseil de sécurité
SC/10712

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE LIBAN


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, le 18 juillet, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, M. Néstor Osorio (Colombie):


Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé du Coordonnateur spécial pour le Liban et du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix faisant suite au rapport du Secrétaire général sur la mise en œuvre de la résolution 1701 (2006) du Conseil.


Les membres du Conseil jugent encourageant le fait que la stabilité continue de prévaloir de part et d’autre de la Ligne bleue et dans la zone d’opérations de la FINUL et ont exhorté les parties à continuer d’œuvrer dans le cadre du mécanisme tripartite de manière à progresser tangiblement quant au tracé de la Ligne bleue.  Ils ont toutefois insisté sur la nécessité d’avancer dans l’examen de toutes les questions restant à régler liées aux résolutions 1701 (2006) et 1559 (2004) et aux autres résolutions pertinentes du Conseil.


Les membres du Conseil se sont félicités de l’initiative prise par le Président Suleiman de réunir à nouveau le Dialogue national des dirigeants politiques libanais ainsi que des déclarations adoptées à l’issue des deux premières réunions et attendent avec intérêt la poursuite de ce processus.  L’engagement des dirigeants du pays à préserver le Liban de l’impact des tensions régionales en cette période difficile est particulièrement important.


Les membres du Conseil se sont également félicités du versement par le Gouvernement libanais, le 11 juillet, de sa contribution annuelle au budget du Tribunal spécial pour le Liban et ont remercié le Gouvernement de son engagement constant en faveur du Tribunal, pour mettre fin à l’impunité des auteurs d’assassinats politiques et tenir ses obligations internationales.


Les membres du Conseil se disent profondément préoccupés par les incidents répétés liés aux tirs transfrontaliers, aux incursions, aux enlèvements et au trafic d’armes de part et d’autre de la frontière libano-syrienne, ainsi qu’à d’autres violations transfrontières.  Ils ont souligné l’importance du plein respect de la souveraineté, de l’unité et de l’intégrité territoriale du Liban et de l’autorité de l’État libanais conformément aux résolutions du Conseil.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel