01/03/2012
Conseil de sécurité
SC/10564

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA RÉPUBLIQUE ARABE SYRIENNE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mars, M. Mark Lyall Grant (Royaume-Uni):


Les membres du Conseil de sécurité expriment leur vive déception que Mme  Valerie Amos, Secrétaire générale adjointe pour les affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, n’ait pas été autorisée par le Gouvernement syrien à se rendre en Syrie en temps opportun, malgré des demandes répétées et des contacts diplomatiques intenses pour obtenir l’approbation de la Syrie.  Les membres du Conseil de sécurité demandent instamment aux autorités syriennes d’accorder à la Coordonatrice un accès immédiat et sans restriction à ce pays.


Les membres du Conseil de sécurité déplorent la détérioration rapide de la situation humanitaire, notamment le nombre croissant de civils affectés, la précarité de l’accès à des services médicaux appropriés et les pénuries de vivres, notamment dans les zones touchées par les combats et la violence telles que Homs, Hama, Deraa et Idlib.


Les membres du Conseil de sécurité exhortent les autorités syriennes à autoriser le personnel humanitaire à accéder immédiatement, sans restriction et sans entrave à toutes les populations ayant besoin d’une assistance, conformément au droit international et aux principes régissant l’assistance humanitaire.  Ils engagent toutes les parties présentes en Syrie, en particulier les autorités syriennes, à coopérer pleinement avec les Nations Unies et les organisations humanitaires compétentes pour faciliter la fourniture d’une assistance humanitaire et permettre l’évacuation des blessés des zones affectées.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel