25/07/2012
Communiqué de presse
ORG/1556

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE COMITÉ DES COMMISSAIRES AUX COMPTES ENGAGE L’ONU À MIEUX DÉFINIR L’OBJECTIF ASSIGNÉ

À QUATRE PROJETS D’ENVERGURE MIS EN ŒUVRE PAR L’ORGANISATION


(Adapté de l’anglais)


Le Comité des commissaires aux comptes de l’ONU, un organe externe et indépendant chargé d’auditer les comptes de l’ONU et de ses fonds et programmes, a achevé les travaux de sa soixante-sixième session régulière, qui s’est déroulée du 24 au 25 juillet au Siège de l’ONU, à New York, et a été l’occasion pour le Comité d’engager l’ONU à davantage définir l’objectif assigné à quatre projets d’envergure, à savoir: le nouveau système progiciel de gestion intégrée (Umoja), la mise en œuvre des Normes comptables internationales pour le secteur public (IPSAS), le Plan-cadre d’équipement (CMP), et la Stratégie globale d’appui aux missions.


Le Comité a également engagé l’ONU à développer un plan de réalisation des bénéfices que doivent générer ces projets; à instituer un système robuste et transparent pour l’évaluation des coûts et des progrès, à établir un mécanisme clair de responsabilisation pour veiller au succès de ces projets, et à mettre en place des mécanismes de gouvernance effectifs pour appuyer les équipes chargées de leur mise en œuvre.


Le Comité a d’autre part estimé que l’ONU peut commencer à transmettre des directives à son personnel en ce qui concerne la mise en œuvre du dispositif de système de comptabilité IPSAS.


Cette réunion tenue les 24 et 25 juillet avait pour objectif d’examiner et d’approuver les rapports d’audit du Comité portant sur les états financiers de l’ONU et de ses fonds et programmes pendant l’exercice biennal qui s’est achevé le 31 décembre 2011.


Le Comité des commissaires aux comptes a relevé des inconsistances dans la manière avec laquelle l’ONU a enregistré les allocations de fonds destinés à la mise en œuvre des partenariats que l’Organisation a avec des entités extérieures.  Du fait de ces inconsistances, les organisations concernées ont obtenu différents niveaux d’assurance concernant l’utilisation des ressources concernées.  En outre, les entités de l’ONU n’ont pas fait entièrement figurer leurs passifs dans leurs dossiers de comptabilité, et elles n’ont pas mis sur pied des stratégies pour les financer.


Le Comité a également constaté que certaines organisations dépendent énormément de procédures basées sur des documents confectionnés manuellement pour produire leurs états financiers.  Il appelle donc au renforcement de ces procédures afin que les entités concernées puissent produire des informations plus précises, plus complètes et plus transparentes.


Le Comité estime en outre que des progrès s’imposent dans d’autres domaines de l’Administration de l’ONU et de ses fonds et programmes, notamment la gestion des projets; la levée de fonds via des comités nationaux; le fonctionnement des services d’achat et d’approvisionnement, et la budgétisation et la rédaction des états financiers.


Au cours de cette session, le Comité a approuvé 37 rapports qui seront disponibles sur son site Internet à l’adresse Web www.un.org/auditors/board, à partir du mois de septembre 2012.


La prochaine session régulière du Comité des commissaires aux comptes aura lieu du 23 au 24 juillet 2013 au Siège de l’ONU.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel