19/10/2012
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE « POSITIVE » DE L’ONU


Le Secrétaire général adjoint à la gestion, M. Yukio Takasu, et le Contrôleur des Nations Unies, Mme María Eugenia Casar, ont fait part aujourd’hui d’une situation financière « positive » de l’ONU malgré des arriérés de 855 millions de dollars au budget ordinaire et de 1,85 milliard aux opérations de maintien de la paix (OMP).


Au cours d’une conférence de presse donnée au Siège de l’ONU à New York, les deux gestionnaires ont prévenu que si les indicateurs financiers des Nations Unies sont généralement « positifs et sains », le niveau des liquidités du budget ordinaire est menacé car une somme de 855 millions reste due sur un budget 2012 de 2,412 milliards de dollars.  Sur les 855 millions, 744 sont dus par les États-Unis, 42 par le Mexique et 20 par l’Arabie saoudite.


Par ailleurs, une somme de 1,85 milliard de dollars est due aux OMP, a indiqué le Secrétaire général adjoint à la gestion.  Les États attendent que l’Assemblée générale adopte, à la fin de cette année, un nouveau barème des quotes-parts pour effectuer les paiements d’un exercice qui s’achève le 30 juin 2013.  Le Japon doit encore 356 millions de dollars; les États-Unis, 347; l’Italie, 137 millions et la Chine, 130.


Qu’en est-il de la capacité de l’ONU de rembourser les pays fournisseurs de troupes et de matériels?  Le Secrétaire général adjoint à la gestion a précisé que près de 600 millions de dollars ont déjà été versés depuis le 1er octobre dernier, « un niveau jamais atteint ».  Les 512 millions restants devraient suivre mais les remboursements dépendent des liquidités disponibles sur chacun des comptes des 15 ou 16 opérations de maintien de la paix. 


La situation financière de l’ONU est calculée à partir de quatre indices clefs: les liquidités disponibles, les montants dus aux États, les contributions non acquittées et les sommes mises en recouvrement. 


Le Secrétaire général adjoint n’a pas échappé à des questions sur la réhabilitation du Siège de l’ONU, dit « plan-cadre d’équipement », dont le budget quinquennal est de 1,86 milliards de dollars.  Ce n’est donc qu’en 2013 que l’Assemblée générale se prononcera sur le financement des coûts supplémentaires dont la sécurisation des ascenseurs, les réparations et autres remplacements de pièces non prévus.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel