03/04/2012
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SUR LES SUJETS IMPORTANTS

DONT LA SYRIE, LA RÉFORME DU CONSEIL DE SÉCURITÉ ET LE SOMMET RIO+20


À mi-parcours de son mandat de Président de la soixante-sixième session de l’Assemblée générale, M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser, du Qatar, a informé la presse, ce matin, des questions qui préoccupent en ce moment l’Assemblée et des prochains évènements importants inscrits à l’ordre du jour, d’ici à septembre.


«  Pendant ces six derniers mois, l’Assemblée générale a été très active, réactive et pertinente face aux nombreuses questions internationales importantes aux yeux de tous », a déclaré, d’emblée, le Président, avant d’assurer que l’Assemblée générale redoublerait d’efforts, au cours du prochain semestre, pour traiter efficacement de toutes les questions dont elle est saisie.


Ce matin même, a dit M. Al-Nasser, j’ai pris la parole à l’ouverture du dialogue interactif qui se tient toute la journée sur le thème de la lutte contre la traite des êtres humains.  Rappelant qu’environ 2,5 millions de personnes sont victimes de ce crime, en majorité des femmes, des enfants et des migrants, il a jugé urgent que la communauté internationale renforce sa collaboration en vue d’y mettre un terme, notamment en adoptant davantage de mesures de prévention.


« L’Assemblée générale est aussi très occupée par la réforme du Conseil de sécurité », question autour de laquelle est organisée une retraite de deux jours, les 13 et 14 avril, a poursuivi M. Al-Nasser.  L’objectif est de relancer les discussions et de contribuer aux travaux menés dans le cadre des négociations intergouvernementales.  « Cette réforme doit se faire dans le cadre d’un processus dirigé par les États Membres », a-t-il rappelé.


Cette retraite sera aussi l’occasion d’aborder des questions budgétaires et les méthodes de travail, a précisé le Président.  Il a reconnu que la Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires traite de questions difficiles et a assuré qu’il incite les États Membres à surmonter leurs divergences.


Le Président de l’Assemblée générale a ensuite exprimé sa profonde préoccupation face à la situation en Syrie.  Il a dit s’être entretenu hier avec l’Envoyé spécial conjoint de l’ONU et de la Ligue des États arabes, M. Kofi Annan, à qui il a demandé de venir parler devant l’Assemblée.  « Son emploi du temps est très serré du fait de ses déplacements, mais il me donnera une date très rapidement », a-t-il précisé.


«  Nous avons tous entendu parler de la date du 10 avril que le Gouvernement syrien a fixée pour mettre fin aux mouvements de troupes, à l’utilisation d’armes lourdes et à l’occupation de zones habitées », a dit le Président de l’Assemblée, tout en regrettant que, chaque jour, des citoyens syriens soient encore tués par leur propre Gouvernement.  « La violence et les meurtres doivent cesser immédiatement », a-t-il exigé.


M. Al-Nasser a appelé le Gouvernement syrien, ainsi que les opposants au régime, à coopérer pleinement avec M. Annan et son équipe.


Passant aux réunions majeures de l’Assemblée pour les six prochains mois, M. Al-Nasser a mentionné tout d’abord une réunion de haut niveau sur la réduction des risques de catastrophe naturelle, qui se tiendra le 12 avril.  Le « Résumé du Président » qui sera élaboré à l’issue de cette réunion devrait contribuer à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20), qui se tiendra en juin, a-t-il espéré.


Au mois de mai, les 17 et 18, je coprésiderai avec le Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, un débat thématique de haut niveau sur l’état de l’économie mondiale, a poursuivi M. Al-Nasser.  Il a expliqué que cette réunion donnerait l’occasion aux États Membres, aux organisations internationales, aux représentants du secteur privé et de la société civile, de débattre au plus haut niveau des difficultés et des chances qui se présentent à l’économie mondiale en cette période de changement.  Ces discussions doivent contribuer aux efforts de relance durable et équitable de l’économie mondiale, a-t-il précisé.


Le Président a justifié le choix de ce thème par le fait que cette question est devenue universelle, ce qui oblige l’Assemblée générale à en discuter pour trouver des solutions.  « J’ai organisé cette réunion sans prévoir de plan d’action, ni de projet de résolution, pour éviter des obstacles dans les discussions », a-t-il indiqué, précisant cependant qu’un « Résumé du Président » serait distribué aux participants à l’issue de la réunion.  « C’est ma façon de renforcer le rôle de l’Assemblée générale comme je le fais depuis septembre », a-t-il expliqué.


Puis, le 23 mai, se tiendra à l’Assemblée générale une réunion informelle de haut niveau sur « le rôle des États Membres dans la médiation ».  Nous attendons la participation de présidents, de premiers ministres et de médiateurs internationaux renommés, qui apporteront au débat les fruits de leur expérience.


Le Président a en outre mentionné qu’il participera à la XIIIe session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUDCED XIII), qui se tiendra dans son pays, à Doha, du 21 au 26 avril.  Il a souligné les contributions que devraient apporter cette Conférence à Rio+20.  La XIIIe session de la CNUCED se tient sur le thème « Une mondialisation centrée sur le développement: Vers une croissance et un développement équitables et durables ».


Enfin, M. Al-Nasser a indiqué qu’il organisera, la dernière semaine de mai, une retraite dans le cadre des préparatifs de Rio+20.  Cette réunion permettra à tous les États Membres de s’engager activement pour garantir la réussite du Sommet en juin.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel