25/09/2012
Communiqué de presse
CD/3391
FEM/1924

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LES NATIONS UNIES ENCOURAGENT LES FEMMES À ÊTRE LES MOTEURS DU CHANGEMENT

DANS LA LUTTE CONTRE LES ARMES LÉGÈRES EN AMÉRIQUE LATINE ET AUX CARAÏBES


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK – 25 septembre (Bureau des affaires du désarmement) -- Le Bureau des affaires du désarmement a lancé aujourd’hui, 25 septembre, une publication intitulée « Les moteurs du changement: Profils de femmes d’Amérique latine et des Caraïbes luttant contre le trafic d’armes légères », lors d’une manifestation parallèle ayant pour thème « Femmes, désarmement, non-prolifération et maîtrise des armements », et organisée sous l’égide du Ministre des affaires étrangères de Trinité-et-Tobago, M. Winston Dookeran.


Cette publication, compilée par le Centre régional des Nations Unies pour la paix, le désarmement et le développement en Amérique latine et dans les Caraïbes (UNLIREC), présente les expériences et compétences d’un groupe de 58 femmes travaillant dans le secteur de la sécurité nationale, dans des forces de police ainsi que dans des organisations de la société civile engagées dans la lutte contre les armes légères dans la région.  Ces femmes contribuent quotidiennement à la mise en œuvre du Programme d’action des Nations Unies en vue de prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite des armes légères sous tous ses aspects.


Le Bureau des affaires du désarmement n’a cessé de promouvoir les femmes en tant que moteurs du changement en offrant aux États les instruments nécessaires pour faciliter l’incorporation d’une perspective femme dans le contrôle des armes et dans la promotion du désarmement.


Lors de la cérémonie officielle de publication, Mme Angela Kane, Haute- Représentante aux affaires du désarmement, a noté: « …il est largement reconnu que les femmes ont un rôle critique à jouer à la fois en matière de désarmement, en général, et dans l’élimination des trafics d’armes légères en particulier.  Il est par conséquent de notre devoir de fournir les outils nécessaires à la formation et à l’autonomisation des femmes dans ce domaine ».


Les différentes actions du Bureau des affaires de désarmement à cet effet ont été menées par le biais de son Centre régional, UNLIREC, en fournissant une assistance technique aux États Membres en vue d’encourager la participation robuste de femmes professionnelles au niveau de la prise de décisions et de la formulation des stratégies de lutte contre le commerce illicite des armes légères.  L’effet cumulé de ces efforts, parallèlement avec les initiatives de l’UNLIREC, s’est traduit par une augmentation significative du nombre de femmes dans les forces armées, la police, les ministères civils et la société civile.  Ces femmes et les institutions dont elles font partie sont aujourd’hui bien formées pour combattre le commerce illicite des armes légères tant aux plans local, national et régional.


Pour obtenir plus de renseignements sur le Centre régional UNLIREC, veuillez consulter son site en suivant le lien suivant  www.unlirec.org.


Pour toute question, veuillez contacter Amanda Cowl, par courriel, à l’adresse cowl@unlirec.org.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel