5/10/2012
Assemblée générale
AG/DSI/3452

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Première Commission

1re séance – après-midi


SON PROGRAMME DE TRAVAIL ADOPTÉ, LA PREMIÈRE COMMISSION OUVRIRA LUNDI SON DÉBAT GÉNÉRAL SUR LE DÉSARMEMENT ET LA SÉCURITÉ INTERNATIONALE


La Première Commission, chargée des questions de désarmement et de sécurité internationale, a entériné, cet après-midi, son programme de travail* pour la soixante-septième session de l’Assemblée générale qui prévoit 24 réunions du 8 octobre au 7 novembre.


Avec l’examen de 17 points** liés au désarmement et à la sécurité internationale, les États Membres vont passer en revue des questions allant de la réduction des budgets militaires à la création de zones exemptes d’armes nucléaires dans la région du Moyen-Orient et dans l’hémisphère sud, en passant par les différents aspects de la vérification du désarmement, l’élaboration d’un traité interdisant la production de matières fissiles ou l’universalisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE).  Les États Membres débattront aussi de la revitalisation des travaux de la Conférence du désarmement qui siège à Genève, des mesures visant à prévenir l’acquisition par des terroristes de sources radioactives, ou encore des avancées dans la lutte contre le trafic illicite des armes légères.


Lors de son débat général, qui comptera sept réunions et se déroulera du 8 au 16 octobre, la Première Commission entendra les États Membres faire part de leurs attentes sur les questions générales de désarmement et de sécurité internationale et régionale, ainsi que sur des aspects plus spécifiques de celles-ci qui les concernent plus directement.


Après cette première phase de travaux, la Commission se penchera du 17 au 30 octobre sur une série de questions spécifiques faisant l’objet d’examens thématiques répartis en sept groupes: les armes nucléaires, les autres armes de destruction massive, les aspects du désarmement dans l’espace extra-atmosphérique, les armes classiques, les autres mesures de désarmement et de sécurité internationale, le désarmement au plan régional, le mécanisme de désarmement de l’ONU.  À l’occasion des 10 réunions prévues pour ce débat thématique, les délégations présenteront également leurs projets de résolution ou de décision.


Le 22 octobre, les deux réunions consacrées aux armes conventionnelles débuteront avec les interventions du Président de la Conférence pour un traité sur le commerce des armes, qui s’est réunie en juillet à New York sans parvenir à un consensus, et du Président de la Conférence des Nations Unies chargée d’examiner les progrès accomplis dans l’exécution du Programme d’action de 2001 visant à éliminer le commerce illicite des armes légères et de petit calibre, qui s’est achevée le 7 septembre.


Le 24 octobre, la séance consacrée au désarmement régional débutera, par un échange avec les Directeurs des trois Centres régionaux des Nations Unies pour la paix et le désarmement ainsi que le Chef de la Branche régionale du désarmement au sein du Bureau des Nations Unies pour les affaires du désarmement (UNODA).  Enfin, la séance du 25 octobre portant sur l’examen des mécanismes onusiens de désarmement s’ouvrira par un dialogue avec les Présidents de la Conférence du désarmement, de la Commission du désarmement, de l’Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR) et du Conseil consultatif pour les questions de désarmement.


Le débat thématique du 16 octobre sera par ailleurs l’occasion pour les membres de la Commission de dialoguer avec la Haut-Représentante pour les affaires de désarmement, Mme Angela Kane, de la suite donnée aux résolutions et décisions adoptées par la Commission lors de ses précédentes sessions.  Le 29 octobre, une réunion informelle se tiendra également avec des représentants d’organisations non gouvernementales (ONG).


Au cours de la dernière étape de ses travaux, la Première Commission procèdera à l’adoption de l’ensemble des projets de résolution et de décision présentés par les États Membres, du 31 octobre au 7 novembre.


Outre le Président, M. Desra Percaya (Indonésie), le Bureau de la Première Commission est composé, au cours de la présente session de M. Dovydas Špokauskas (Lituanie), M. Alexis Aquino (Pérou) et M. Salim Mohamed Salim (Kenya) aux postes de vice-présidents, et de M. Knut Langeland (Norvège) aux fonctions de Rapporteur.


La Première Commission entamera son débat général lundi 8 octobre, à partir de 10 heures, dans la salle de conférence 1.


*     A/66/421

**    A/C.1/67/1


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel