11/10/2012
Assemblée générale
AG/AB/4042

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Cinquième Commission                                       

6e séance – matin                                          


CINQUIÈME COMMISSION: LE CHEF DU DÉPARTEMENT DE LA GESTION QUALIFIE LA SITUATION FINANCIÈRE DE L’ONU DE « GLOBALEMENT POSITIVE ET SAINE »


Avant le débat qu’elle a prévu de tenir le 18 octobre sur la situation financière de l’ONU, la Cinquième Commission, chargée des questions administratives et budgétaires, a entendu, ce matin, le Secrétaire général adjoint à la gestion lui parler d’une situation « globalement positive et saine » au 5 octobre 2012, s’agissant du budget ordinaire, des opérations de maintien de la paix (OMP), des Tribunaux pénaux internationaux et du plan-cadre d’équipement. 


M. Yukio Takasu, qui s’est appuyé sur l’état de quatre indices clefs, à savoir les sommes mises en recouvrement, les contributions non acquittées, les liquidités disponibles et les montants dus par l’ONU aux États Membres, a fait état « d’une amélioration d’ensemble ».  Il a, par exemple, indiqué que les sommes mises en recouvrement en 2012 pour le budget ordinaire, soit 2,412 milliards de dollars, étaient légèrement inférieures à celles de 2011 qui s’élevaient à 2,415 milliards de dollars. 


Pour les OMP, il s’agit d’une somme de 4,644 milliards de dollars.  Le Secrétaire général adjoint a expliqué ce faible niveau de recouvrement par le fait qu’un nouveau barème des quotes-parts devrait être adopté d’ici à la fin de l’année.


En ce qui concerne les Tribunaux pénaux internationaux (TPI), M. Takasu a parlé d’une somme de 232 millions de dollars.  Pour le plan-cadre d’équipement, aucune somme n’est plus à recouvrer.


Si les contributions versées au budget sont de 2,001 milliards de dollars contre seulement 1,899 milliard, l’année passée, M. Takasu a néanmoins prévenu qu’une somme de 855 millions de contributions reste due au 5 octobre 2012.  Cette somme représente une diminution de 12 millions par rapport aux 867 millions, l’année dernière à la même période, et le document mis à la disposition des délégations montre que 744 millions sont dus par les États-Unis, 42 millions par le Mexique, 20 millions par l’Arabie saoudite et 14 millions par le Venezuela.  Quelque 59 pays doivent au total la somme de 35 millions.  


S’agissant des OMP, une somme de 1,850 milliard reste due, soit 755 millions de moins que l’année passée à la même période.  Pour les Tribunaux, il s’agit d’une somme de 63 millions et pour le plan-cadre d’équipement, le restant dû est de 4,6 millions de dollars, pour clôturer un budget de réhabilitation du Siège de l’ONU de 1,868 milliard de dollars. 


D’ici à la fin de l’année, a prévenu le Secrétaire général adjoint à la gestion, la situation sera tendue puisque 776 millions de dépenses sont prévues durant le dernier trimestre.  Il a donc exhorté les 63 derniers pays, qui ne l’ont pas encore fait, à régler la totalité de leurs contributions.


Le Secrétaire général adjoint à la gestion s’est félicité d’un solde des liquidités positives.  Il a cité les chiffres de 557 millions de dollars pour le budget ordinaire, et de 3,7 milliards de dollars pour les OMP, dont 3,2 milliards au titre des OMP actives.  


S’agissant des sommes dues par l’ONU aux pays fournisseurs de contingents et de matériel, M. Takasu a précisé que le montant de 1,062 milliard au 1er  octobre 2012, sera ramené à 512 millions au 31 décembre 2012, soit un niveau inférieur aux 529 millions dus au 31 décembre 2011.


La prochaine réunion de la Cinquième Commission chargée des questions administratives et financières aura lieu demain, vendredi 12 octobre, à partir de 10 heures.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel