23/11/2011
Secrétaire général
SG/T/2821

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EN INDONÉSIE, DU 17 AU 20 NOVEMBRE 2011


Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon est arrivé dans la province du Kalimantan central, à Bornéo en Indonésie, dans la matinée du jeudi 17 novembre.


M. Ban s’est, dans un premier temps arrêté, à la clinique  où il a vacciné un enfant contre la polio et s’entretenu avec des femmes enceintes et des agents de santé. 


Pendant le déjeuner, M. Ban a entendu le Gouverneur de la province de Kalimantan central, M. Teras Narang, lui parlé de REDD+, une initiative sur la déforestation.  La province est le berceau du programme pilote des activités REDD+ en Indonésie.


Dans ses remarques, le Secrétaire général a indiqué que si le REDD+ joue un rôle efficace en impliquant les pays en développement dans la lutte contre les changements climatiques, il n’est cependant pas un substitut pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les pays développés, mais plutôt un programme complémentaire. (Voir communiqué de presse  publié en anglais sous la cote  SG/SM/13954).


M. Ban a assisté à l’ouverture du Bureau des Nations Unies pour la coordination du REDD+ en Indonésie (UNORCID).  Le succès du programme dans le Kalimantan central et ailleurs en Indonésie nécessitera l’engagement et la coopération de toutes les parties prenantes, a-t-il dit, soulignant la nécessité d’obtenir le consentement des communautés, en particulier les populations autochtones; ainsi que l’appui des partenaires nationaux et régionaux et celui des donateurs.


Le Secrétaire général s’est ensuite rendu dans le village de Kalampangan, où il a rencontré des représentants de communautés affectées par la déforestation.


Avant de quitter le Kalimantan central pour Bali, M. Ban a donné une conférence de presse.


À Bali, vendredi 18 novembre, M. Ban a rencontré les représentants du « H5 » à savoir le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la Banque mondiale ainsi que le Programme commun pour la lutte contre le VIH/sida (ONUSIDA). 


Il a ensuite prononcé un discours devant les participants au Sommet des affaires et des investissements de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE).


Il a appelé le secteur privé à intensifier ses efforts pour améliorer la santé des femmes et des enfants.  (Voir communiqué de presse  publié en anglais sous la cote  SG/SM/13956).


Il s’est ensuite rendu dans une clinique, où il a pesé et vacciné un enfant contre la polio


M. Ban a ensuite rencontré la Ministre de la santé, Mme Endang Rahayu Sedyaningsih ainsi que plusieurs hauts responsables indonésiens


Après son déjeuner avec les membres de l’équipe de pays des Nations Unies, il s’est entretenu avec le Secrétaire d’État philippin aux affaires étrangères, M. Albert del Rosario.  Parmi les sujets abordés, ils ont discuté de la coopération entre l’ONU et l’ANASE, du Myanmar, des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), du développement durable et de la santé maternelle et infantile. 


M. Ban a également rencontré le Premier ministre du Cambodge, M. Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sen Il l’a exhorté à respecter et à appuyer l’indépendance du processus judiciaire des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens et à coopérer pleinement avec elles. 


Le Secrétaire général a, à l’issue de cette journée, participé à un dîner de gala offert par le Président de l’Indonésie, M. Susilo Bambang Yudhoyono.


Le lendemain, samedi 19 novembre, M. Ban s’est entretenu avec le Président du Myanmar, M. Thein Sein Ils ont discuté de la manière dont la communauté internationale et l’Organisation des Nations Unies pouvaient encourager et appuyer davantage le Gouvernement et le peuple du Myanmar dans leurs efforts pour la démocratie, la paix et le développement


Rencontrant le Président de l’Indonésie, M. Susilo Bambang Yudhoyono, M. Ban l’a félicité pour les progrès exemplaires réalisés par son pays en matière de bonne gouvernance démocratique, et a vu en lui un champion de la réduction des risques de catastrophe.


M. Ban a prononcé un discours au 4e sommet ANASE-ONU où a été adoptée la « Déclaration conjointe sur le partenariat global entre l’ANASE et les Nations Unies ».  M. Ban a exprimé sa confiance dans le partenariat entre les deux organisations.  (Voir communiqué de presse  publié en anglais sous la cote  SG/SM/13957).


Après avoir donné une interview à deux journaux indonésiens, il s’est adressé aux chefs d’État et de gouvernement réunis au Sommet de l’Asie orientale de l’ANASE.  Il a fait part de sa crainte de voir, en cette période de crise économique, une baisse des investissements dans le capital humain. (Voir communiqué de pressepublié en anglais sous la cote  SG/SM/13968).


M. Ban a participé à un déjeuner organisé pour « Global Pulse ».  Il a ensuite donné une conférence de presse, au cours de laquelle il a estimé que le moment était venu, pour les pays de l’ANASE en particulier, de jouer un rôle véritablement mondial.


Le Secrétaire général est revenu à New York dimanche 20 novembre.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel