27/05/2011
Secrétaire général
SG/SM/13603

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON EXHORTE LES GOUVERNEMENTS MÉDITERRANÉENS À ENCOURAGER LES ÉVENTUELLES

FLOTTILLES HUMANITAIRES POUR GAZA À UTILISER LES RÈGLES DE PASSAGE LÉGITIMES


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général a envoyé une lettre aux gouvernements des pays situés autour de la Méditerranée.  Dans cette correspondance, le Secrétaire général a indiqué qu’il suivait avec inquiétude les informations diffusées par les médias sur la possibilité d’envoi de flottilles à Gaza.  Il a estimé que l’aide et les biens destinés à Gaza devaient être acheminés par les voies de passage légitimes et dans les procédures établies.  Il a rappelé les déclarations faites à ce sujet par le Quatuor, le 21 juin 2010, et par le Comité spécial de liaison, le 13 avril 2011.


Le Secrétaire général exhorte tous les gouvernements concernés à user de leur influence pour décourager de telles flottilles, qui posent le risque de voir la situation escalader en conflit violent.  Il appelle en outre chacun, y compris le Gouvernement d’Israël, à agir avec responsabilité et avec prudence, afin d’éviter tout incident violent.


Le Secrétaire général réitère que la situation qui règne à Gaza demeure intenable, bien que, de son point de vue, les flottilles ne sont pas utiles pour résoudre les principaux problèmes économiques à Gaza.  Le Secrétaire général exhorte le Gouvernement d’Israël à prendre de nouvelles mesures, significatives et plus appropriées, afin de mettre un terme au blocus de Gaza, dans le cadre de la résolution 1860 (2009) du Conseil de sécurité.  En particulier, il souligne qu’il est essentiel que toute opération légitime de traversée soit menée de manière à satisfaire les besoins de la population civile de Gaza.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel