25/05/2011
Secrétaire général
SG/SM/13596
AFR/2186
OBV/997

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON SOULIGNE L’IMPORTANCE DE POURSUIVRE L’AUTONOMISATION DES JEUNES

AFRICAINS, CONDITION ESSENTIELLE DE LA PROMOTION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE


On trouvera ci-après le texte du message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Afrique, le 25 mai:


À l’occasion de la Journée de l’Afrique, nous rendons hommage au peuple africain et à la promesse qu’il renferme.  Le continent vient de connaître une décennie de croissance économique rapide, ce qui présente un contraste frappant par rapport à la stagnation et aux revers des années précédentes.  Beaucoup de pays qui connaissent la croissance la plus rapide se trouvent en Afrique subsaharienne, qui regorge de perspectives d’investissement attrayantes.  L’Afrique a également progressé sur le plan de la consolidation de la démocratie.  L’Organisation des Nations Unies continuera d’appuyer l’action du peuple africain pour qu’il puisse exercer son droit à choisir en toute liberté ses propres dirigeants et veiller à ce que les élections débouchent sur la paix et non la violence.


À l’occasion de la Journée de l’Afrique, je me rends cette année sur place pour mobiliser un appui mondial à la réduction des taux de mortalité infantilo-juvénile et maternelle.  Les progrès dans ce domaine ont été plus lents que pour ceux des autres Objectifs du Millénaire pour le développement, en dépit de certaines politiques, pratiques et technologies qui ont fait leurs preuves.  Notre nouvelle Stratégie mondiale pour la santé des femmes et des enfants, qui vise à sauver des millions de vies, consiste à rassembler toutes les parties concernées et à transposer à grande échelle ce qui marche, y compris bon nombre de stratégies africaines qui ont porté leurs fruits.


Le thème de la célébration de cette année, « Accélérer l’autonomisation des jeunes pour le développement durable », porte sur l’une des ressources les plus largement inexploitées de l’Afrique : ses jeunes.  L’Afrique est le continent le plus jeune du monde: 70% de la population a moins de 30 ans.  Malgré les avancées sur le plan de l’éducation et de la croissance économique, les progrès restent fragiles, les inégalités sont la norme et les jeunes ont de grandes difficultés à trouver un emploi décent et à participer aux prises de décisions.  En Afrique du Nord, au début de l’année, c’est l’absence de liberté qui a notamment poussé les jeunes à descendre dans la rue pour réclamer un changement et satisfaire leurs aspirations légitimes à une vie meilleure.  Leur autonomisation est essentielle à une croissance économique durable et à une gestion durable des écosystèmes et des ressources de la planète; la difficulté pour bon nombre de pays consiste de toute évidence à accorder la même attention à des progrès politiques durables.


Tandis que les Africains s’efforcent d’écarter les menaces à la paix et au développement, le continent continuera d’avoir besoin de l’appui solide et résolu de tous ses partenaires.  À l’occasion de cette Journée de l’Afrique, réaffirmons notre volonté d’œuvrer en partenariat avec les Africains de tous âges pour qu’ils puissent tirer pleinement parti des possibilités qui se présentent à eux et instaurer un environnement propice à la prospérité, à la démocratie et à la paix. 


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel