14/03/2011
Secrétaire général
SG/SM/13445

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SE DIT TROUBLÉ PAR LA VIOLENCE GRANDISSANTE À BAHREÏN

ET APPELLE LES PARTIES À ENGAGER UN DIALOGUE NATIONAL CONSTRUCTIF


La déclaration suivante a été communiquée, le 14 mars, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général est troublé par la violence grandissante dans le Royaume de Bahreïn, qui a déjà fait de nombreux blessés au cours de ces derniers jours.  Il note avec préoccupation que les troupes du Royaume d’Arabie saoudite et celles des Émirats arabes unis, sous les auspices du Conseil de coopération du Golfe, auraient pénétré dans le territoire de Bahreïn aujourd’hui.


Les Nations Unies sont en contact avec toutes les parties présentes sur le terrain à Bahreïn, notamment le Gouvernement et les partis d’opposition qui ont transmis au Secrétaire général leurs préoccupations face aux derniers développements.  Le Secrétaire général est fermement convaincu que les moyens pacifiques doivent être adoptés afin d’assurer la stabilité et l’unité nationale.  Il appelle toutes les parties concernées à faire preuve de retenue et à faire tout leur possible pour empêcher l’usage de la force et davantage de violence.  Il souligne également la responsabilité de toutes les parties à agir en stricte conformité avec le droit international relatif aux droits de l’homme et le droit international humanitaire.


Le Secrétaire général réitère son appel à toutes les parties nationales à trouver, sans délai, un terrain d’entente pour engager un dialogue national constructif et ouvert.  Il appelle également les pays voisins de Bahreïn et la communauté internationale dans son ensemble, à soutenir le processus de dialogue et un environnement propice à des réformes crédibles à Bahreïn.


Les Nations Unies sont prêtes à fournir un soutien aux efforts menés au niveau national, si la demande en est faite.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel