28/02/2011
Secrétaire général
SG/SM/13422
AFR/2127

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON DEMANDE À L’ONUCI DE PRENDRE DES MESURES POUR EMPÊCHER L’UTILISATION

DES HÉLICOPTÈRES D’ATTAQUE LIVRÉS PAR LA BIÉLORUSSIE AUX FORCES DE LAURENT GBAGBO


La déclaration suivante a été communiquée, le 27 février, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général est profondément préoccupé d’apprendre que trois hélicoptères d’attaque et du matériel connexe en provenance de la Biélorussie seraient en train d’être livrés aux forces de Monsieur Gbagbo à Yamoussoukro.  La première livraison serait arrivée sur un vol ce soir, et d’autres vols sont prévus pour demain.  Ceci constitue une violation grave de l’embargo sur les armes en vigueur depuis 2004 en Côte d’Ivoire.


Cette violation a immédiatement été portée à l’attention du Comité du Conseil de sécurité qui supervise la mise en œuvre des sanctions concernant la Côte d’Ivoire.  Le Secrétaire général espère que le Conseil de sécurité, agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, envisagera de se réunir urgemment pour examiner cette question.


Le Secrétaire général exige le plein respect de l’embargo sur les armes et avertit le fournisseur de cet équipement militaire ainsi que Monsieur Gbagbo que des mesures appropriées vont être prises en réponse à cette violation.  Le Secrétaire général a demandé à l’ONUCI de suivre la situation de près et de prendre toutes les mesures nécessaires, en conformité avec son mandat, afin de s’assurer que le matériel livré ne sera pas préparé à l’usage.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel