07/02/2011
Secrétaire général
SG/2168

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE PROCESSUS DE PAIX AU MOYEN-ORIENT


La déclaration ci-après a été faite par le Quatuor pour le processus de paix au Moyen-Orient (Organisation des Nations Unies, Fédération de Russie, États-Unis d’Amérique, Union européenne):


Le Quatuor –Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Sergey Lavrov, Ministre russe des affaires étrangères, Hillary Rodham Clinton, Secrétaire d’État américaine, George Mitchell, Envoyé spécial des États-Unis d’Amérique pour la paix au Moyen-Orient et Catherine Ashton, Haut-Représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité– s’est réuni à Munich le 5 février 2011.  Ses membres ont été rejoints par Tony Blair, représentant du Quatuor.


Le Quatuor a pris acte des événements dramatiques qui se déroulent en Égypte et ailleurs depuis ces derniers jours.  Les membres du Quatuor ont analysé leurs incidences pour le processus de paix arabo-israélien et ont décidé de les examiner de manière plus approfondie et à titre hautement prioritaire lors de réunions à venir.


Le Quatuor a réitéré ses déclarations relatives au Moyen-Orient, et notamment au conflit israélo-palestinien.  Sur cette base, il a invité instamment les parties à surmonter les obstacles actuels au processus de paix.


Le Quatuor a réaffirmé que les négociations devraient déboucher sur un accord mettant fin à l’occupation qui a commencé en 1967 et sur le règlement de toutes les questions touchant au statut permanent afin de mettre un terme au conflit et de parvenir à une solution à deux États.  Il a réaffirmé qu’il était favorable à une conclusion des négociations d’ici à septembre 2011.  Il est convenu de se réunir à nouveau au niveau des responsables, à la mi-mars, pour examiner les prochaines étapes.  Dans cette attente et à titre prioritaire, il s’efforcera par le biais de ses envoyés de rencontrer séparément les négociateurs israéliens et palestiniens à Bruxelles, ainsi que les représentants du Comité pour l’Initiative de paix arabe.  Au cours de ses discussions avec les parties, le Quatuor accorde une attention toute particulière à leurs avis sur la manière de faciliter la reprise des négociations sur toutes les questions importantes, y compris les frontières et la sécurité.


Le Quatuor a salué la direction de l’Autorité palestinienne par le Président Mahmoud Abbas ainsi que les efforts constants d’édification d’un État par les Palestiniens.  Il s’est félicité du train de mesures annoncé par le Premier Ministre Benjamin Nétanyahou et le représentant du Quatuor, Tony Blair, tant pour la Cisjordanie que pour Gaza et encouragé leur pleine mise en œuvre ainsi que des initiatives supplémentaires.


Le Quatuor déplore l’arrêt du moratoire israélien de 10 mois sur les activités de peuplement et réaffirme résolument qu’une action unilatérale de l’une ou l’autre des deux parties en présence ne peut anticiper sur les négociations à venir et ne serait pas reconnue par la communauté internationale.


Le Quatuor a condamné les tirs de rockets en provenance de Gaza et souligné la nécessité de rétablir le calme et la sécurité pour les deux populations.


Compte tenu des événements qui secouent le Moyen-Orient, le Quatuor a estimé que tout nouveau délai dans la reprise des négociations porterait préjudice aux perspectives de paix et de sécurité dans la région.  Il a insisté sur la nécessité pour les parties et autres intéressés de s’employer d’urgence à achever rapidement la paix israélo-palestinienne et israélo-arabe en général, indispensable pour éviter toute conséquence néfaste pour la région.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel