6/1/2011
Conseil de sécurité
SC/10146
AFR/2091

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE RÉFÉRENDUM AU SUD-SOUDAN


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, M. Ivan Barbalić (Bosnie-Herzégovine), sur le référendum au Sud-Soudan:


Les membres du Conseil de sécurité se félicitent que les parties soudanaises réaffirment leur attachement à la mise en œuvre intégrale et rapide de l’Accord de paix global, notamment leur engagement de respecter l’issue du référendum au Sud-Soudan, et saluent les déclarations faites par le Président Omar Al-Bashir lors de sa visite à Juba, le 4 janvier 2011, et par le Vice-Président Salva Kiir, dans le message du Nouvel An qu’il a prononcé le 3 janvier 2011. Ils réitèrent leur appui indéfectible aux efforts menés par les parties.


Les membres du Conseil prennent note avec satisfaction des progrès accomplis vers la tenue d’un référendum pacifique et crédible au Sud-Soudan dont les résultats seront l’expression de la volonté de la population et rendent en particulier hommage au travail accompli par la Commission pour le référendum au Sud-Soudan. Ils attendent avec intérêt le début du scrutin fixé le 9 janvier et demandent aux parties à l’Accord de paix global de veiller à ce que le processus électoral qui se déroulera du 9 au 15 janvier, de même que le décompte des voix et la présentation des résultats, aient lieu dans un climat de paix et de calme, et de donner des assurances constantes aux habitants du Soudan, quelle que soit leur nationalité, y compris les Sud-Soudanais vivant dans le nord du pays et les Nord-Soudanais vivant dans le sud, que leurs droits, leur sécurité et leurs biens seront respectés. Les membres du Conseil prient instamment les parties à l’Accord de paix global d’honorer leurs obligations.


Les membres du Conseil réaffirment leur soutien au Groupe du Secrétaire général pour l’appui aux référendums au Soudan, dirigé par le Président Benjamin Mkapa, et le félicitent de ses travaux.


Les membres du Conseil constatent avec une vive inquiétude l’absence d’accord sur Abyei. Ils prient instamment les parties de parvenir sans tarder à un accord sur cette région et de régler les questions essentielles de l’après-référendum, touchant notamment les frontières, la sécurité, la citoyenneté, la dette, les actifs, la monnaie et les ressources naturelles.


Les membres du Conseil sont profondément préoccupés par la montée de la violence et de l’insécurité au Darfour en décembre 2010, en particulier à Khor Abeche, Shaeria, Shangil Tobaya et Dar Al-Salam, qui ont chassé de chez eux quelque 40 000 civils. Ils engagent toutes les parties à cesser immédiatement les hostilités et à garantir l’accès intégral et sans entrave à la MINUAD dans toute la zone de la Mission, ainsi qu’aux agents humanitaires afin qu’ils puissent se rendre auprès de toutes les populations qui ont besoin d’une aide. Ils rappellent qu’il importe de mettre fin à l’impunité et de poursuivre en justice les auteurs des crimes commis au Darfour.


Les membres du Conseil réaffirment leur soutien au processus de paix conduit par l’Union africaine et l’ONU en faveur du Darfour, qu’accueille l’État du Qatar, et encouragent vivement tous les groupes à adhérer à ce processus sans retard ni conditions préalables.


Les membres du Conseil continueront de suivre de près l’évolution de la situation au Soudan.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel