27/04/2011
Conseil économique et social
ECOSOC/6474

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil économique et social

Reprise de la session d’organisation de 2011

10e séance – matin                                         


LE CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL POURVOIT DES SIÈGES VACANTS AU SEIN

DE DIX-SEPT DE SES ORGANES SUBSIDIAIRES


Le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) a procédé ce matin à des élections afin de pourvoir des postes vacants dans 17 de ses organes subsidiaires.


Il a notamment élu, au terme d’une élection à bulletins secrets, sept membres qui siègeront à l’Organe international de contrôle des stupéfiants.  L’ECOSOC a également élu de nouveaux membres à la Commission du développement durable, dont la dix-neuvième session aura lieu la semaine prochaine au Siège des Nations Unies, à New York.


Organe international de contrôle des stupéfiants


L’ECOSOC a élu les deux membres suivants, parmi les cinq proposés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour siéger à l’Organe international de contrôle des stupéfiants: M. Hamid Ghodse, de la République islamique d’Iran (29 voix) et M. Wayne Hall, de l’Australie (28 voix).  Leur mandat de cinq ans prendra effet le 2 mars 2012.


Ont également été élus les cinq membres suivants, sur proposition de leurs gouvernements respectifs, qui siégeront eux aussi à l’Organe international de contrôle des stupéfiants: M. Werner Sipp, de l’Allemagne (36 voix); M. Raymond Yans, de la Belgique (36 voix); M. Ahmed K.E. Samak, de l’Égypte (33 voix); M. David T. Johnson, des États-Unis (32 voix) et M. Jorge Montaño, du Mexique (29 voix).  Leur mandat de cinq ans prendra effet le 2 mars 2012.


Commission de statistique


Ont été élus par acclamation huit membres qui siégeront à la Commission de statistique au nom de leurs groupes régionaux respectifs pour un mandat de quatre ans, qui prendra effet le 1er janvier 2012: le Niger, la République-Unie de Tanzanie, la Mongolie, Oman, la République tchèque, la Hongrie, Cuba et les États-Unis.


Commission de la population et du développement


Cinq États Membres ont été élus par acclamation pour siéger à la Commission de la population et du développement pour un mandat de quatre ans qui prendra effet à la première réunion de la quarante-sixième session de la Commission, en 2012, et expirera à la clôture de la quarante-neuvième session de la Commission, en 2016.  Il s’agit de l’Égypte, de l’Ouganda, de la République-Unie de Tanzanie, du Japon, du Moldova, élus au nom de leurs groupes régionaux respectifs.


Il a fallu procéder à une élection pour départager les trois États Membres qui étaient candidats aux deux postes vacants au sein du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.  L’Espagne (43 voix) et la Norvège (36 voix) ont été élues, au détriment de Malte.


Deux postes vacants, l’un dans le Groupe des États de l’Asie, l’autre dans le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, seront pourvus ultérieurement.


L’ECOSOC a également élu trois membres pour pourvoir des sièges restés vacants depuis la précédente élection.  Le mandat du Turkménistan, de l’Équateur et d’El Salvador prendra effet aujourd’hui et expirera à la clôture de la quarante-huitième session de la Commission de la population et du développement, en 2015.


Un siège vacant du Groupe des États de l’Asie reste à pourvoir.


Commission du développement social


L’ECOSOC a élu par acclamation 12 États Membres qui siègeront à la Commission du développement social.  Leur mandat de quatre ans prendra effet à la première réunion de la cinquante et unième session de la Commission, qui se tiendra en 2012, et expirera à la clôture de la cinquante-quatrième session de la Commission, qui se tiendra en 2016.  Il s’agit du Libéria, de la Mauritanie, du Nigéria, du Soudan, du Japon, de la Mongolie, de la République de Corée, du Bélarus, de la Fédération de Russie, de l’Équateur, des États-Unis et de l’Allemagne.


Trois sièges vacants restent à pourvoir: deux au sein du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes et un au sein du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.  Ils viennent s’ajouter aux six autres sièges qui sont toujours à pourvoir depuis les élections précédentes.


Commission de la condition de la femme


Neuf États Membres ont été élus par acclamation au nom de leurs groupes régionaux respectifs pour pourvoir des sièges vacants à la Commission de la condition de la femme.  Il s’agit du Niger, de la Chine, de l’Indonésie, de la Fédération de Russie, du Brésil, de Cuba, de la République dominicaine, de la Finlande et des États-Unis.  Leur mandat de quatre ans prendra effet lors de la première réunion de la cinquante-septième session de la Commission, en 2012, et expirera lors de la clôture de la soixantième session de la Commission, en 2016.


Un siège sera pourvu ultérieurement dans le Groupe des États d’Afrique.


Commission des stupéfiants


L’ECOSOC a élu par acclamation 31 États Membres qui siégeront à la Commission des stupéfiants au nom de leurs groupes régionaux respectifs pour un mandat de quatre ans, prenant effet le 1er janvier 2012.  Il s’agit des pays suivants: Algérie, Cameroun, République démocratique du Congo (RDC), Namibie, République-Unie de Tanzanie, Afghanistan, Chine, République islamique d’Iran, Japon, Pakistan, République de Corée, Thaïlande, Turkménistan, Hongrie, Ukraine, Pologne, Guatemala, Pérou, Mexique, Suriname, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Uruguay, Autriche, Danemark, Allemagne, Israël, Italie, Pays-Bas, Espagne, Turquie et États-Unis. 


Deux sièges vacants seront pourvus ultérieurement au sein du Groupe des États d’Afrique.


Commission pour la prévention du crime et la justice pénale


L’ECOSOC a élu par acclamation 19 États Membres qui, au nom de leurs groupes régionaux respectifs, siègeront pour un mandat de trois ans, prenant effet le 1er janvier 2012, à la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale: République démocratique du Congo (RDC), Kenya, Maurice, Sierra Leone, Afrique du Sud, Tunisie, Ouganda, Chine, Japon, Thaïlande, Émirats arabes unis, Croatie, Fédération de Russie, Colombie, Cuba, Uruguay, Autriche, Allemagne et Italie.


Un siège vacant au sein du Groupe des États d’Afrique sera pourvu ultérieurement.


Commission du développement durable


Ont été élus par acclamation 16 États Membres qui siégeront au nom de leurs groupes régionaux respectifs à la Commission du développement durable: Kenya, Libéria, Soudan, Ouganda, Chine, République islamique d’Iran, Pakistan, Bulgarie, Hongrie, Argentine, Cuba, Haïti, Australie, Irlande, Royaume-Uni et États-Unis.  Leur mandat de trois ans débutera lors de la première réunion de la vingt et unième session de la Commission, en 2012 et expirera à la clôture de la vingt-troisième session de la Commission en 2015.


Un siège vacant reste à pourvoir, depuis la précédente élection, au sein du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.  Son mandat prendra effet lors de la première séance de la vingtième session de la Commission, en 2011 et expirera à la clôture de la vingt-deuxième session, en 2014.


Comité du programme et de la coordination


Douze États Membres ont été élus par acclamation au nom de leurs groupes régionaux respectifs pour siéger au Comité du programme et de la coordination: Cameroun, Zimbabwe, République islamique d’Iran, Malaisie, Pakistan, Bélarus, Bulgarie, République de Moldova, Argentine, Brésil, Cuba et Uruguay.  Leur mandat de trois ans prendra effet le 1er janvier 2012.


Huit sièges vacants restent à pourvoir, cinq pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, un pour le Groupe des États d’Asie et deux pour le Groupe des États d’Afrique.


Sur les cinq postes à pourvoir depuis les élections précédentes, seule la France a été élue par acclamation au nom du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, pour un mandat prenant effet à la date de l’élection par l’Assemblée générale et expirant le 31 décembre 2012.


Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication


Six membres ont été élus par acclamation pour un mandat de trois ans prenant effet le 1er janvier 2012.  Il s’agit du Botswana, du Nigéria, du Swaziland, du Kirghizstan, de la Fédération de Russie et de l’Argentine.  Quinze sièges seront pourvus ultérieurement.


Il reste également 12 sièges qui n’ont toujours pas été pourvus depuis les précédentes élections.


Conseil d’administration du Fonds des Nations Unies pour l’enfance


Onze pays ont été élus par acclamation au nom de leurs groupes régionaux respectifs pour siéger au Conseil d’administration du Fonds des Nations Unies pour l’enfance: la Gambie, le Kenya, l’Inde, la République de Corée, l’Albanie, Cuba, Haïti, le Japon, la Norvège, l’Espagne et les États-Unis.  Leur mandat de trois ans prendra effet le 1er janvier 2012.


En outre, le Danemark et la France renonceront à occuper leurs sièges à compter du 1er janvier 2012.  Ils seront remplacés respectivement par le Portugal et le Canada pour achever leur mandat, qui expirera le 31 décembre 2012.  L’Italie et la Nouvelle-Zélande renonceront à occuper leurs sièges à compter du 1er janvier 2012 et seront remplacées respectivement par le Finlande et l’Autriche pour achever leur mandat, qui expirera le 31 décembre 2013.


Comité exécutif du Programme du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés


Six pays ont été élus par acclamation pour siéger au Comité exécutif du Programme du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés: la Bulgarie, le Cameroun, la République du Congo, la Croatie, le Togo et le Turkménistan.


Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le développement/Fonds des Nations Unies pour la population/Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets


L’ECOSOC a élu par acclamation le Libéria, le Maroc, l’Indonésie, la République de Corée, la Fédération de Russie, le Brésil, le Nicaragua, le Danemark, la Grèce, Israël et la Suède pour siéger au Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le développement/Fonds des Nations Unies pour la population/Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets Leur mandat de trois ans prendra effet le 1er janvier 2012.


En outre, l’Irlande et les Pays-Bas renonceront à occuper leurs sièges à compter du 1er janvier 2012.  Ils seront respectivement remplacés par l’Australie et la Suisse, pour achever leur mandat, qui expirera le 31 décembre 2012.  Quant à la Finlande, elle renoncera à occuper son siège à compter du 1er janvier 2012 et sera remplacée par la Norvège pour achever son mandat, qui expirera le 31 décembre 2013.


Conseil de coordination du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA)


La République du Congo, la République islamique d’Iran et le Brésil ont été élus par acclamation, au nom de leurs groupes régionaux respectifs, pour siéger au Conseil de coordination du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).


Deux sièges restent à pourvoir pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.


Les Pays-Bas renonceront à occuper leur siège à compter du 1er janvier 2012 et seront remplacés par le Portugal pour achever leur mandat, qui expirera le 31 décembre 2012.  Monaco renoncera à son siège à compter du 1er janvier 2012 et sera remplacé par l’Allemagne pour achever son mandat, qui expirera le 31 décembre 2013.


Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat)


L’ECOSOC a élu par acclamation 14 membres, qui siégeront pour trois ans, à compter du 1er janvier 2012, auConseil d’administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat): le Burkina Faso, la République du Congo, le Lesotho, l’Afrique du Sud, la République-Unie de Tanzanie, Bahreïn, l’Inde, la Jordanie, l’Arabie saoudite, la Thaïlande, le Brésil, Haïti, le Mexique et l’Allemagne.


Cinq sièges restent à pourvoir, deux au sein du Groupe des États d’Europe orientale et trois au sein du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.


En outre, la Suède a été élue au nom du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États afin de pourvoir l’un des cinq sièges vacants depuis les précédentes élections.  Son mandat débutera à compter d’aujourd’hui et prendra fin le 31 décembre 2014.  Quatre autres sièges restent donc à pourvoir.


Commission de la science et de la technique au service du développement


L’Arabie saoudite, Malte et la Turquie ont été élus par acclamation au nom de leurs groupes régionaux respectifs afin de pourvoir des sièges restés vacants depuis les dernières électionsà la Commission de la science et de la technique au service du développement.  Leur mandat prenant effet à la date de l’élection et expirera le 31 décembre 2014.  Il reste un siège à pourvoir au sein du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.


La prochaine réunion du Conseil économique et social aura lieu demain, à partir de 10 heures, et sera consacrée à la Réunion mondiale de préparation de l’examen ministériel de la prochaine session de l’ECOSOC.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel