15/09/2011
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE SUR LA PROCHAINE RÉUNION DE HAUT NIVEAU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SUR LES MALADIES NON TRANSMISSIBLES


M. Ala Alwan, Sous-Directeur général chargé des maladies non transmissibles et de la santé mentale à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)a présenté à la presse, cet après-midi, les enjeux de la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles (MNT), qui se tiendra à New York les 19 et 20 septembre 2011.


La Réunion de haut niveau portera sur les quatre principales MNT à savoir, les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et les affections respiratoires chroniques.


Ces maladies sont la première cause de mortalité dans le monde, a expliqué le docteur Alwan.  Elles tuent 3 personnes sur 5 et leur progression rapide représente un défi dans la lutte pour l’amélioration de la santé publique dans le monde.


L’OMS prévoit une augmentation de 70% des décès dus aux MNT au cours des 10 prochaines années.


Un quart des décès surviennent chez des personnes âgées de moins de 60 ans, dont 9 sur 10 vivent dans des pays en développement.  C’est la raison pour laquelle la Réunion de haut niveau mettra l’accent sur les problèmes de développement et les incidences socioéconomiques des MNT.


Le responsable de l’OMS a rappelé les facteurs de risques que ces maladies ont en commun: le tabagisme, la sédentarité, une consommation nocive d’alcool et une alimentation non équilibrée.


C’est la deuxième fois seulement dans l’histoire des Nations Unies que l’Assemblée générale convoque une réunion de haut niveau sur une question de santé publique après celle sur le VIH/sida.


M. Alwan a souligné que le but de cette Réunion, où 35 chefs d’État et un grand nombre de ministres sont attendus, est de produire un document concis et pragmatique afin de lutter contre les MNT partout dans le monde.


Les États devront se concentrer sur trois domaines d’action prioritaires: la surveillance, la prévention de base et l’amélioration des soins.


Il appartiendra à l’OMS de définir d’ici à 2012 un ensemble d’objectifs concrets dans le cadre de la prévention et de la maîtrise de ces maladies.       


Outre les séances plénières officielles, trois tables rondes thématiques et des évènements parallèles seront organisés.


La communauté internationale a une vision d’ensemble du problème depuis l’adoption par l’Assemblée générale, en 2000, de la Stratégie mondiale de lutte contre les maladies non transmissibles, a fait remarquer M. Alwan.  L’Assemblée mondiale de la Santé a adopté d’autres initiatives, notamment la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac en 2003, la Stratégie mondiale pour l’alimentation, l’exercice physique et la santé, en 2004 et la Stratégie mondiale visant à réduire l’usage nocif de l’alcool en 2010.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel