13/05/2011
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DE MME ANGELA KANE, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE ADJOINTE À LA GESTION, SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DES NATIONS UNIES


La Secrétaire général adjointe à la gestion a fait part des perspectives « encourageantes » s’agissant de la situation financière de l’ONU en 2011*.  Mme Angela Kane a indiqué qu’à ce jour, 29 États Membres ont payé l’intégralité des sommes dues. 


Au cours d’une conférence de presse tenue aujourd’hui au Siège de l’ONU à New York, Mme Kane a indiqué qu’à la date du 10 mai 2011, 86 États Membres avaient versé l’intégralité de leurs contributions au budget ordinaire, ce qui représente une amélioration en comparaison avec l’an dernier.


Le budget ordinaire fait voir des prévisions de fonds plus élevées et des paiements reçus moins importants, a-t-elle noté.  Les prévisions de fonds sont supérieures de 249 millions de dollars en comparaison à l’an dernier, alors que les fonds reçus sont inférieurs à ceux de 2010 à hauteur de 101 millions de dollars.  Le montant des impayés s’élève à 1,31 milliard de dollars au 10 mai 2011, soit plus de 366 millions de dollars de plus qu’à la même période, l’année dernière.


En ce qui concerne les opérations de maintien de la paix, elle a dit qu’en raison du calendrier des opérations de maintien de la paix, il est très difficile pour les États membres de planifier les contributions.  Elle s’est réjouie du fait que 32 États Membres aient déjà versé, intégralement, leurs contributions au maintien de la paix.  Au 10 mai 2011, le budget des opérations de maintien de la paix faisait voir une nette amélioration.  Les contributions sont évaluées à plus de 2,4 milliards de dollars avec une utilisation d’environ 1,6 milliard.  Ce qui a fait baisser les dettes de 2,46 milliards à 1,70 milliard de dollars.


Le Contrôleur des Nations Unies, Jun Yamazaki, a précisé que les États-Unis doivent 700 millions à l’ONU.  L’Organisation a très peu de moyens pour contraindre les États à payer leur quote-part.  La seule sanction prévue par l’Article 19 de la Charte est la perte du droit de vote, a ajouté la Secrétaire générale adjointe à la gestion.


Au sujet de la dette due aux pays contributeurs de troupes et de matériel, la Secrétaire générale adjointe à la gestion a estimé que le montant de cette dette devrait avoisiner les 568 millions de dollars d’ici à la fin de l’année.  Elle a annoncé que les charges devraient diminuer en 2012 avec la fermeture ou la réduction des effectifs de quelques Missions.  Cependant, cette baisse serait en partie compensée par un déploiement accru de personnels militaires et de police au sein de l’Opération au Darfour (MINUAD) et de la Mission en Haïti (MINUSTAH)


*Voir communiqué de presse AG/AB/3989


À l’intention des organes d’information • Document non officiel