02/02/2011
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE SUR LE LANCEMENT DE L’ANNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS


La lauréate du prix Nobel de la paix 2004, Mme Wangari Maathai, a exhorté, ce matin, à l’occasion du lancement de l’Année internationale des forêts, les gouvernements et autres acteurs concernés du monde entier à prendre des mesures en vue de protéger les ressources forestières vitales de la planète dont dépendent pour vivre au moins 1,6 milliard de personnes.


« Il s’agit d’un engagement politique à prendre au niveau national afin de s’assurer que les besoins des communautés soient pris en compte », a déclaré, lors d’une conférence de presse au Siège des Nations Unies, à New York, Mme Maathai, qui a fondé en 1977 le mouvement de la « Ceinture verte » (« Green Belt Movement »), une organisation non gouvernementale qui encourage les communautés à protéger l’environnement et à promouvoir la bonne gouvernance.


Lauréate du prix Nobel de la paix en 2004 pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix, Mme Maathai a estimé que l’Année internationale des forêts représente une bonne occasion de sensibiliser à la nécessité d’une gestion forestière durable, de leur conservation et de leur développement et de pousser à faire en sorte que les forêts soient gérées pour les populations.


Participant à ses côtés à cette conférence de presse, le Sous-Directeur général du Département des forêts de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. Eduardo Rojas-Briales, a annoncé la publication du nouveau rapport de la FAO, intitulé « Situation des forêts du monde 2011 ».


L’Année internationale des forêts doit, a-t-il dit, servir à « mettre en lumière le lien entre peuples et forêts, et les avantages que peuvent en tirer les populations locales lorsqu’elles gèrent leurs forêts dans une optique durable et innovante ».


Les auteurs de la neuvième édition du rapport biennal de la FAO soulignent que des millions de personnes tributaires des forêts jouent un rôle vital dans la gestion, la conservation et le développement durables des forêts de la planète.  Le monde, ajoutent-ils, tend pourtant à sous-estimer leurs droits d’utiliser et à tirer parti des ressources forestières locales.


Le rapport met en exergue quatre domaines clefs qui méritent une plus grande attention: les tendances régionales des ressources forestières, le développement durable du secteur forestier, l’adaptation aux changements climatiques et l’atténuation de leurs effets, et la valeur locale des forêts.


Le rapport insiste également qu’il est urgent de prendre des mesures destinées à protéger les acquis que procurent les forêts en vue d’appuyer les moyens d’existence locaux pour faire face aux changements climatiques.

*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel