2/12/2011
Conseil de sécurité
CS/10469

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité                                        

6673e séance – après-midi                                  


LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE LE MANDAT DE LA MISSION D’APPUI DES NATIONS UNIES EN LIBYE JUSQU’AU 16 MARS 2012


Soulignant l’importance de l’appui que l’ONU fournit au Gouvernement de transition libyen pour l’aider à faire face à ses priorités immédiates, le Conseil de sécurité a décidé, cet après-midi, de proroger le mandat de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MINUL) jusqu’au 16 mars 2012.


En adoptant à l’unanimité de ses 15 membres la résolution 2022 (2011), dont le texte avait été présenté par les délégations des États-Unis et du Royaume-Uni, le Conseil a également décidé que la MINUL aura pour mandat, en coordination et en consultation avec le Gouvernement de transition libyen –mis en place le 22 novembre 2011–, d’épauler et de soutenir les efforts faits par la Libye pour prévenir la prolifération d’armements et de matériel connexe de tous types, notamment de missiles sol-air portables.


Le Conseil attend avec intérêt le rapport du Secrétaire général, notamment ses recommandations relatives à la prochaine phase de l’appui de la MINUL à la Libye.


La MINUL avait été établie pour une période initiale de trois mois allant jusqu’au 15 décembre 2011, aux fins d’épauler et de soutenir les efforts entrepris par la Libye au lendemain du conflit.  Dans son rapport sur les activités de cette Mission, le Secrétaire général avait recommandé une prorogation de trois mois du mandat de la MINUL.


LA SITUATION EN LIBYE


Rapport du Secrétaire général sur la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (S/2011/727)


Texte du projet de résolution S/2011/752


Le Conseil de sécurité,


Rappelant ses résolutions 1970 (2011) du 26 février 2011, 1973 (2011) du 17 mars 2011, 2009 (2011) du 16 septembre 2011, 2016 (2011) du 27 octobre 2011 et 2017 (2011) du 31 octobre 2011,


Réaffirmant son ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de la Libye,


Rappelant qu’il a décidé d’établir une Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MINUL) pour une période initiale de trois mois allant jusqu’au 16 décembre 2011, aux fins d’accompagner et de soutenir la Libye dans les efforts qu’elle fait au lendemain du conflit,


Accueillant avec satisfaction la mise en place du Gouvernement de transition libyen le 22 novembre 2011, et soulignant que celui-ci a un rôle clef à jouer s’agissant de créer les conditions de la pleine exécution du mandat de la MINUL,


Se félicitant de l’engagement pris par le Secrétaire général et le Président de l’Assemblée générale, notamment à l’occasion de leur récente visite en Libye, par lequel ils ont affirmé que l’ONU avait un rôle essentiel à jouer s’agissant d’accompagner la Libye dans les efforts qu’elle fait au lendemain du conflit,


Attendant avec intérêt l’évaluation des besoins que la MINUL et le Gouvernement de transition libyen, en coopération avec tous les partenaires internationaux intéressés, notamment les institutions financières internationales, doivent présenter d’ici au 16 mars 2012 l’idée étant de permettre à l’ONU de continuer d’assurer la coordination de l’aide internationale au Gouvernement de transition libyen compte tenu de ses besoins,


Soulignant combien il importe que l’ONU, y compris la MINUL, continue d’aider le Gouvernement de transition libyen à faire face à ses priorités immédiates telles qu’énoncées au paragraphe 12 de la résolution 2009 (2011),


Prenant note du rapport du Secrétaire général sur la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (S/2011/727), y compris sa recommandation tendant à voir proroger le mandat de la MINUL pour trois mois,


Décide de proroger jusqu’au 16 mars 2012 le mandat de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye créée en vertu du paragraphe 12 de sa résolution 2009 (2011) et attend avec intérêt le rapport du Secrétaire général, notamment ses recommandations concernant la prochaine phase de l’appui de la MINUL à la Libye;


Décide de confier également pour mandat à la MINUL, en coordination et en consultation avec le Gouvernement de transition libyen, d’accompagner et de soutenir la Libye en ce qu’elle fait pour prévenir la prolifération d’armements et de matériel connexe de tous types, notamment de missiles sol-air portables, compte tenu, notamment, du rapport mentionné au paragraphe 5 de la résolution 2017 (2011);


Décide de rester activement saisi de la question.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel