01/07/2011
Assemblée générale
AG/11111

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale                                        

Soixante-cinquième session                                 

107e séance plénière – matin


L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE RÉAFFIRME LES PRINCIPES DEVANT RÉGIR L’UTILISATION

DES RESSOURCES MILITAIRES EN SITUATION DE CATASTROPHE NATURELLE


L’Assemblée générale a, ce matin, réaffirmé les principes de « neutralité, humanité, impartialité et indépendance » qui doivent prévaloir s’agissant de la fourniture d’une aide humanitaire dans les situations de catastrophe naturelle.


En adoptant sans vote une résolution* conjointement présentée par les délégations du Qatar, de la République dominicaine et de la Turquie, l’Assemblée générale a également réaffirmé qu’il convient d’utiliser les capacités et ressources militaires à l’appui de l’aide humanitaire dans les situations de catastrophe naturelle avec le consentement de l’État concerné.


L’Assemblée a rappelé, à cet égard, les principes directeurs révisés sur l’utilisation des ressources militaires et de protection civile lors des opérations de secours et a souligné l’importance de leur utilisation et de la mise au point par les Nations Unies des principes directeurs complémentaires sur les relations entre les civils et les militaires lors des opérations humanitaires.


L’Assemblée générale a pris note avec intérêt de la décision du Qatar, de la République dominicaine et de la Turquie d’organiser conjointement une conférence internationale, qui se tiendra à Doha en 2011, afin d’examiner le concept de l’initiative HOPEFOR.


Lancée en juin 2010 par Cheikh Hamad bin Jassim bin Jabr Al-Thani, Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères du Qatar, l’initiative HOPEFOR du Qatar vise à améliorer la coordination des interventions humanitaires entre les civils et les militaires et à faire en sorte que l’utilisation des ressources militaires et de protection civile à l’appui des opérations de secours en cas de catastrophe naturelle soit appropriée, efficace et coordonnée et constitue un dernier recours.


* A/65/L.82


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel