19/02/2010
Conseil économique et social
SOC/4765

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Commission du développement social

Quarante-huitième session

12e séance – après-midi


CONCLUANT SA QUARANTE-HUITIÈME SESSION, LA COMMISSION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL

ADOPTE DES TEXTES, DONT L’UN PORTE SUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE


La Commission du développement social (CDS) a achevé cet après-midi les travaux de sa quarante-huitième session de fond qu’elle avait entamée le 3 février dernier.  En cette dernière séance de travail, la CDS a adopté, sans vote, trois projets de résolution qui seront soumis au Conseil économique et social (ECOSOC) lors de sa session de fond de 2010.  L’un des textes adoptés porte sur les aspects sociaux du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique.  Le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, Sha Zukang, s’est félicité de l’adoption de cette résolution, ainsi que de toutes celles qui ont été entérinées au cours de cette session de la CDS.


S’il adoptait la résolution1 relative aux aspects sociaux du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), présentée par le représentant du Yémen, qui s’exprimait au nom des pays du Groupe des 77et de la Chine, le Conseil économique et social demanderait instamment que l’on continue de promouvoir des mesures devant permettre de relever les défis que sont l’élimination de la pauvreté et la réalisation du développement durable en Afrique.


En lui recommandant l’adoption de ce texte, la CDS recommande au Conseil économique et social d’inviter tous les partenaires de développement à mettre en œuvre les principes de l’efficacité de l’aide rappelés dans la Déclaration de Doha sur le financement du développement, et d’encourager la communauté internationale à aider les pays d’Afrique à s’attaquer au problème des changements climatiques, en leur fournissant les ressources financières et technologiques et les moyens nécessaires à la mise en œuvre de mesures d’adaptation et d’atténuation.


En cas d’adoption de ce projet de résolution par l’ECOSOC, le Secrétaire général serait, quant à lui, invité à insister auprès des organismes des Nations Unies pour qu’ils aident les pays africains à lancer des initiatives à impact rapide basées sur les stratégies et priorités nationales de développement, pour leur permettre de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement.  Il serait en outre prié d’établir, en collaboration avec le Bureau du Conseiller spécial pour l’Afrique, un rapport sur les aspects sociaux du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique.


En adoptant le texte dont il est saisi par la CDS, l’ECOSOC soulignerait que l’Union africaine et les communautés économiques régionales ont un rôle essentiel à jouer dans la mise en œuvre du Nouveau Partenariat et, à cet égard, inviterait les pays africains à contribuer davantage au renforcement des capacités de ces institutions et à coordonner efficacement leur appui, ainsi qu’à promouvoir la coopération régionale et l’intégration sociale et économique du continent.


Par cette résolution, il est également recommandé au Conseil économique et social de souligner que la mise en œuvre du NEPAD dépend aussi d’un environnement national et international propice à la croissance et au développement de l’Afrique, et notamment de l’existence d’un cadre d’action favorable au développement du secteur privé et à la création d’entreprises.


La Commission du développement social a d’autre part adopté cet après-midi le projet de rapport final2 de sa session, tel que révisé oralement par le Rapporteur, et le programme de travail provisoire de sa prochaine session3.


Ouvrant ensuite brièvement cette session, la quarante-neuvième du genre, la Commission a élu M. Jorge Valero, de la République bolivarienne du Venezuela (qui était proposé par le Groupe des États d’Amérique latine) à la présidence de cette session.  Ont été élus aux postes de vice-présidents M. Andy Xhoi, de l’Albanie (candidat présenté par le Groupe des États d’Europe orientale); Mme Katja Wiesbrock Donnovan, de l’Allemagne (candidate présentée par le Groupe des États d’Europe occidentale), M. Jimmy Blas, des Philippines (candidat présenté par le Groupe des États d’Asie); et Mme Abdelrahman, du Soudan (candidate présentée par le Groupe des États d’Afrique).


1 E/CN.5/2010/L.4 Rev.

2 E/CN.5/2010/L.1

3 E/CN.5/2010/L.2


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel