14/09/2010
Secrétaire général
SG/A/1262
BIO/4237
FEM/1821

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique


LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME MME MICHELLE BACHELET, DU CHILI,

SECRÉTAIRE GÉNÉRALE ADJOINTE CHARGÉE DE LA NOUVELLE ENTITÉ « ONU-FEMMES »


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a annoncé aujourd’hui la nomination de la Secrétaire générale adjointe chargée de l’entité « ONU-Femmes ».


« Je suis ravi d’annoncer la nomination de l’ex-Présidente du Chili, Mme Michelle Bachelet, à la tête d’« ONU-Femmes », la nouvelle entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme, créée le 2 juillet dernier par l’Assemblée générale, a déclaré Ban Ki-moon.


La création d’ONU-Femmes est l’aboutissement de presque quatre années de travail et d’efforts menés par les États Membres et de nombreux partenaires qui partagent nos engagements, a-t-il ajouté.


« La création d’une telle entité a été une priorité personnelle de mon agenda.  Cette nomination est donc une satisfaction spéciale.  Il y a environ quatre ans nous avons commencé à évaluer la possibilité de fusionner quatre entités séparées en une entité forte, efficace et dynamique.  « ONU-Femmes » va défendre, dans le monde entier, les intérêts des femmes et des jeunes filles », a précisé le Secrétaire général.  


Michelle Bachelet apportera à ce poste une expérience et une dynamique d’envergure internationale.  Elle a des compétences politiques de haut niveau et une capacité hors du commun à créer un consensus entre les agences des Nations Unies et de nombreux partenaires tant dans le secteur public que privé. 


Je suis convaincu que, sous sa houlette, nous pourrons améliorer la vie de millions de jeunes filles et de femmes à travers le monde.  La semaine prochaine, à l’occasion du Sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), les enfants et les femmes seront au centre de cette rencontre qui constitue « la dernière impulsion » pour réaliser les OMD d’ici à la date butoir de 2015.


Jusqu’à une date récente, de 2006 à 2010, Mme Bachelet a été la Présidente du Chili.  Chantre de longue date des droits de la femme, durant toute sa carrière, elle n’a eu de cesse de défendre l’égalité entre les sexes et l’autonomisation de la femme.  L’un de ses grands succès réside dans la décision qu’elle avait prise d’épargner des milliards de dollars de revenus en vue de les injecter dans la réforme des retraites, qui garantit un programme de protection sociale pour les femmes et les enfants au Chili, et ce, en dépit de la crise financière.  Cela a permis, notamment, de tripler le nombre des centres de soins gratuits à la petite enfance au profit des familles à faible revenu et l’achèvement de la mise en place d’environ 3 500 centres de soins de santé infantile dans l’ensemble du pays.


Mme Bachelet a également occupé le portefeuille de la défense et celui de la santé au sein du Gouvernement chilien.  En tant que Ministre de la défense, Mme Bachelet a introduit des politiques sexospécifiques visant à l’amélioration de la condition de la femme dans les Forces armées et la police chiliennes.  Comme Ministre de la santé, elle a mis en œuvre la réforme des soins de santé et amélioré les structures des soins de santé primaire aux fins d’assurer une réponse rapide et améliorée aux familles en matière de soins de santé.


Mme Bachelet est diplômée en médecine, avec une spécialité dans la pédiatrie.  Elle a également fait des études de stratégie militaire à l’Académie nationale de stratégie et politique, et à l’« Inter-American Defense College », aux États-Unis.


Née le 29 septembre 1951 à Santiago, Mme Bachelet est mère de trois enfants.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel