28/06/2010
Conseil de sécurité
SC/9963
AFR/2003

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration publiée, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, M. Claude Heller (Mexico), sur la République centrafricaine:


Les membres du Conseil de sécurité soutiennent les mesures prises en faveur de la réconciliation nationale en République centrafricaine.


Les membres du Conseil ont pris acte de la décision consensuelle de reporter la tenue des élections présidentielles et législatives dans la République centrafricaine et exhortent le Gouvernement centrafricain et toutes les parties prenantes nationales à entamer rapidement la préparation et la conduite d’élections libres, régulières, transparentes et crédibles. Ils soulignent qu’il importe que le Gouvernement centrafricain adopte et applique sans tarder un calendrier et un budget électoral réalistes, ce qui inciterait la communauté internationale à appuyer le processus électoral.


Les membres du Conseil sont préoccupés par la lenteur de la mise en œuvre du processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration et demandent au Gouvernement centrafricain et à tous les mouvements armés de faire en sorte que le désarmement et la démobilisation soient menés à bien rapidement, dans la transparence et le respect du principe de responsabilité. Ils encouragent la communauté internationale, notamment le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA), à continuer d’apporter un appui coordonné au processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration.


Les membres du Conseil condamnent vivement les attaques menées par la Lord’s Resistance Army (LRA) en République centrafricaine et demandent aux pays et aux missions des Nations Unies de la région de continuer d’intensifier la coordination et la mise en commun de l’information afin de faire face à la menace que la LRA fait peser sur la population.


Les membres du Conseil se félicitent de l’appui que la communauté internationale, en particulier le BINUCA, sous la conduite de la Représentante spéciale du Secrétaire général, Mme Sahle-Work Zewde, et la Commission de consolidation de la paix apportent au processus de consolidation de la paix en République centrafricaine et soutiennent la préparation en cours du cadre stratégique intégré pour la coordination des activités de consolidation de la paix.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel