08/12/2010
Conseil de sécurité
SC/10105
AFR/2079

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA CÔTE D’IVOIRE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, Mme Susan Rice (États-Unis), sur les élections en Côte d’Ivoire:


Les membres du Conseil de sécurité réaffirment leur soutien au rôle constructif du Secrétaire général en Côte d’Ivoire et soulignent le rôle important que l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), sous la direction de son Représentant spécial, continue de jouer dans le cadre de son mandat.


Les membres du Conseil saluent les efforts déployés par l’Union africaine, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et les pays de la région pour aider à préserver la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire.


Les membres du Conseil saluent le communiqué du Président de l’Union africaine, la déclaration du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et le Communiqué final en date du 7 décembre publié à l’issue de la session extraordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO sur la Côte d’Ivoire, qui s’est tenue à Abuja (Nigéria).  À la lumière de la reconnaissance par la CEDEAO de M. Alassane Dramane Ouattara comme Président élu de la Côte d’Ivoire et comme le représentant de la voix librement exprimée du peuple ivoirien, telle que proclamée par la Commission électorale indépendante, les membres du Conseil appellent toutes les parties prenantes à respecter le résultat de l’élection.


Les membres du Conseil condamnent dans les termes les plus vifs tout effort visant à contourner la volonté populaire ou à porter atteinte à l’intégrité du processus électoral, comme à la tenue d’élections libres et régulières en Côte d’Ivoire.


Les membres du Conseil soutiennent les efforts déployés par l’Union africaine et la CEDEAO pour promouvoir le dialogue en Côte d’Ivoire et appellent toutes les parties prenantes ivoiriennes à faire preuve de la plus grande retenue et à travailler ensemble pour rétablir une paix durable et favoriser la réconciliation politique dans le pays.


Les membres du Conseil déplorent la suspension des médias non gouvernementaux en Côte d’Ivoire.  Ils rappellent qu’il est essentiel que tous les Ivoiriens jouissent d’un plein accès à une information pluraliste et diversifiée dans les médias, et exhortent les autorités ivoiriennes à rétablir immédiatement un accès équitable aux médias d’État, ainsi que le requiert le paragraphe 7 de la résolution 1933 (2010).


Les membres du Conseil réitèrent la volonté du Conseil de sécurité d’imposer des mesures ciblées contre les personnes qui tentent de menacer le processus de paix, entravent l’action de l’ONUCI et d’autres acteurs internationaux ou commettent de graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, ainsi que le requiert le paragraphe 6 de la résolution 1946 (2010).


Les membres du Conseil appellent toutes les parties à coopérer pleinement aux opérations de l’ONUCI et à assurer sa liberté de mouvement.  Ils réaffirment leur soutien aux activités de l’ONUCI visant à faire avancer le processus de paix ivoirien jusqu’à son aboutissement complet.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel