25/10/2010
Conseil de sécurité
SC/10070
AFG/362

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR L’ATTAQUE TERRORISTE À HÉRAT


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, M. Ruhakana Rugunda (Ouganda) sur l’attaque terroriste perpétrée à Hérat, en Afghanistan:


Les membres du Conseil de sécurité ont condamné avec la plus grande fermeté l’attaque terroriste commise le 23 octobre contre le centre d’opérations des Nations Unies à Hérat, dans l’ouest de l’Afghanistan.  S’il n’a pas été signalé de victimes parmi le personnel des Nations Unies, les membres du Conseil de sécurité déplorent vivement que des agents de sécurité aient été blessés.  Leurs pensées vont au personnel de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), à ces agents de sécurité et à leur famille, ainsi qu’à la population afghane.  Les membres du Conseil de sécurité sont reconnaissants aux unités des Forces nationales de sécurité afghanes et de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) pour le soutien rapide qu’elles ont apporté lors de l’attaque.  Ils réaffirment leur appui indéfectible au rôle des Nations Unies en Afghanistan.


Les membres du Conseil de sécurité ont noté qu’un certain nombre d’assaillants avaient été tués pendant l’attaque et attendront de connaître les résultats de l’enquête, qui a déjà été ouverte.


Les membres du Conseil de sécurité se sont de nouveau déclarés gravement préoccupés par les menaces que font peser les Taliban, Al-Qaida et d’autres groupes extrémistes sur la population locale, les Forces nationales de sécurité, les forces armées internationales et l’aide internationale en Afghanistan.


Les membres du Conseil de sécurité ont souligné la nécessité de traduire en justice ceux qui commettent, organisent, financent et commanditent ces actes de terrorisme répréhensibles et ont demandé instamment à tous les États, conformément aux obligations qui leur incombaient en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, de coopérer activement avec les autorités afghanes à cet égard.


Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé qu’il fallait combattre par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de toutes les obligations imposées par le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit des réfugiés et le droit international humanitaire, les menaces que les actes de terrorisme faisaient peser sur la paix et la sécurité internationales.


Les membres du Conseil de sécurité se sont de nouveau déclarés déterminés à lutter contre toutes les formes de terrorisme, conformément aux responsabilités qui étaient les leurs en vertu de la Charte des Nations Unies.


Les membres du Conseil de sécurité ont de nouveau réaffirmé qu’aucun acte de terrorisme ne pouvait faire reculer la paix, la démocratie et la reconstruction en Afghanistan, soutenues par le peuple et le Gouvernement afghans ainsi que par la communauté internationale.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel