30/04/2010
Conseil économique et social
ENV/DEV/1123

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Communiqué de base


DU 3 AU 14 MAI 2010, LA COMMISSION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE SE PENCHERA SUR

LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE « VERTE » ET LA BONNE GESTION DES RESSOURCES


Comment réaliser une croissance verte en assurant une meilleure gestion des matériaux au cours de leur cycle de vie – tel sera le thème central des travaux de la dix-huitième session de la Commission du développement durable (CDD), qui se tiendra à New York du 3 au 14 mai 2010.


Cette session, dont le segment de haut niveau est prévu du 12 au 14 mai, marquera également le lancement d’un nouveau cycle biannuel consacré à l’examen de la gestion des déchets, des transports, des produits chimiques, de l’extraction minière et du Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables.  Ce sera également l’occasion pour la Commission de lancer une discussion sur le développement des petits États insulaires en développement.


En outre, la dix-huitième session de la CDD permettra aux délégations de participer à des discussions en prévision de la tenue, en 2012, de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20).  Les préparatifs de cet évènement sont prévus du 17 au 19 mai 2010, dès la clôture des travaux de la CDD.


Cette dix-huitième session de la CDD intervient alors que l’on est de plus en plus préoccupé par le fait que les modes de consommation actuels ne sont pas durables, ces derniers risquant d’avoir un impact néfaste sur les écosystèmes, le climat et les stocks alimentaire et hydraulique de la planète, ainsi que sur la santé humaine.  La CDD examinera notamment les moyens visant à aider les pays à développer des économies « vertes », et à encourager les entreprises à développer des modèles opérationnels plus verts et les consommateurs à adopter un mode de vie plus durable.


« Changer les modes de consommation non durables est essentiel pour maintenir l’équilibre écologique de notre planète »,  indique M. Sha Zukang, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales.  « Si nous voulons réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement, répondre aux effets des changements climatiques et nous assurer que chaque personne pourra avoir un avenir meilleur, nous devons impérativement changer la manière dont nous consommons les ressources de la planète. »


Avec une population mondiale  de près de 6,75 milliards de personnes, les volumes de la production et de la consommation dans le monde devraient augmenter de pair avec la croissance démographique, mettant ainsi à rude épreuve les écosystèmes de la planète.  Plus de 60% des services fournis par les écosystèmes se dégradent ou sont utilisés de manière non durable.


Cependant, la consommation des ressources de la planète n’est pas partagée équitablement.  En effet, en 2005, 20% de la population des pays aux revenus les plus élevés avaient consommé 77% des ressources mondiales, tandis que les 20% les plus pauvres n’en avaient consommé que 1,3%.


« Le développement durable exige une transformation des valeurs et des principes qui ont une influence directe sur les stratégies de développement et les modes de vie », estime de son côté Luis Alberto Ferrate Felice, Ministre de l’environnement et des ressources naturelles du Guatemala et Président de la CDD.  « Cette réunion », a-t-il ajouté, « servira de base à la mobilisation de la volonté politique pour identifier des actions et des mesures politiques concrètes, ainsi que des partenariats destinés à accélérer la mise en œuvre ».


Les ministres de plus de la moitié des États Membres participeront, du 12 au 14 mai, au segment de haut niveau de la CDD, ainsi que les représentants de plus de 1 000 grands groupes.


La CDD-18 examinera aussi la question des partenariats au cours des travaux de ses séances plénières, et organisera, en marge de ses travaux, le Centre d’apprentissage annuel, des foires pour le partenariat et d’autres évènements.  Le Comité préparatoire des petits États insulaires en développement examinera, le 10 mai, la mise en œuvre de la Stratégie de Maurice.


En prévision de la tenue de la CDD-18, le secrétariat de la CDD a également organisé une nouvelle série de séminaires thématiques pour présenter des informations scientifiques et techniques relatives aux questions qui seront examinées par la CDD.  Ces séminaires sont conçus de manière à fournir une valeur ajoutée au processus de la CDD en informant les participants des dernières recherches, données, enquêtes et défis autour desquels s’articuleront les discussions de cette session d’examen.


De plus amples informations sur la CDD-18 sont disponibles sur le site http://www.un.org/esa/dsd/csd/csd_csd18.shtml.


Les travaux de la CDD-18 seront transmis en direct sur le webcast à www.un.org/webcast.


Tout membre des médias n’étant pas accrédité auprès de l’ONU mais qui souhaite couvrir les réunions de la CDD est invité à contacter l’Unité d’accréditation et de liaison des médias du Département de l’information, par téléphone au 1(212) 963-2318; fax au 1(212) 963-4642 (fax); www.un.org/media/accreditation.


Pour de plus amples informations, ou pour organiser un entretien, veuillez contacter: Dan Shepard, Section du développement du Département de l’information au 1 (212)963-9495 au par courriel à mediainfo@un.org; ou Danielle Loff, Section du développement du Département de l’information, par téléphone au 1 (212) 963-3926, ou par courriel à mediainfo@un.org.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel