24/06/2010
Secrétaire général
DSG/SM/513
ECO/177

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

« LES ENTREPRISES, COMME LES PAYS, DOIVENT AGIR SELON LES PRINCIPES »: LA VICE-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE SE FÉLICITE DE LA DÉCLARATION MINISTÉRIELLE ADOPTÉE AU SOMMET SUR LE PACTE MONDIAL


On trouvera ci-après le texte de l’allocution de clôture prononcée à New York hier par la Vice-Secrétaire générale de l’ONU Asha-Rose Migiro à la session ministérielle du Sommet des dirigeants sur le Pacte mondial:


La Déclaration ministérielle que vous avez adoptée vient à point nommé confirmer votre volonté de promouvoir la responsabilité d’entreprise et l’engagement du secteur privé dans l’effort de développement.  Vous y avez ouvert des pistes et énoncé des idées d’action concrètes.  J’espère qu’elle incitera les gouvernements du monde entier à suivre votre exemple.


J’ai parlé tout à l’heure de l’impact du principe de responsabilité d’entreprise sur les activités de développement dans le monde.  Mais il est vrai aussi que les façons de penser ont bien évolué dans le système des Nations Unies depuis le lancement du Pacte mondial il y a 10 ans.


Nous savons maintenant que les valeurs des Nations Unies, qui scellent traditionnellement l’entente entre les nations, valent également pour les acteurs du secteur privé et qu’on peut demander aux entreprises, comme aux pays, d’agir dans le respect des principes, en tous temps et partout dans le monde.


L’année même de la naissance du Pacte, les dirigeants de la planète ont promis à travers les Objectifs du Millénaire pour le développement de n’épargner aucun effort pour libérer l’humanité, hommes, femmes et enfants, du fléau abject et déshumanisant de l’extrême pauvreté.  Ce nouvel idéal et cette promesse ont suscité un immense espoir et une mobilisation véritablement impressionnante de bonnes volontés et de ressources d’un bout à l’autre de la planète.


Nous devons maintenant presser le pas.  Partout dans le monde, les entreprises doivent aligner leurs activités et leurs stratégies sur les 10 principes énoncés dans le Pacte mondial des Nations Unies dans les domaines des droits de l’homme, de l’emploi, de l’environnement et de la lutte contre la corruption, et agir pour accélérer la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.


Les Principes et les activités de développement sont les deux faces d’une même médaille.  Ensemble, ils définissent le sens et la pratique de la citoyenneté d’entreprise.  C’est avec eux seulement que l’entreprise peut contribuer à orienter les marchés, les échanges, les technologies et les flux financiers dans un sens qui sert à la fois l’économie et la société.


Nous avons besoin d’actions communes déterminantes.  Permettez-moi de vous proposer trois éléments qui nécessitent de toute urgence un appui plus ferme de votre part.


Premier élément, l’Afrique.  Chacun sait que le continent, et notamment l’Afrique subsaharienne, peinera à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement.  Je vous demande donc d’encourager l’activité économique privée en Afrique et d’y participer.


Deuxième élément, les femmes.  Les femmes détiennent la solution des maux complexes auxquels il faut remédier de toute urgence – la pauvreté, la faim, la maladie, l’instabilité politique.  Mais encore faut-il qu’elles soient autonomes et en bonne santé.  Investir dans leur avenir, c’est préparer les plus grandes avancées pour l’humanité tout entière.  Je vous demande donc d’appuyer les Principes pour l’autonomisation des femmes qui seront annoncés demain.


Troisième élément, la santé.  Malgré quelques progrès, la mortalité des moins de 5 ans reste élevée.  L’amélioration des soins néonatals et maternels pourrait sauver des millions de nouveau-nés.  Je vous demande donc d’appuyer les Principes de l’UNICEF pour les enfants, qui seront annoncés demain.


Ces trois priorités, et bien d’autres enjeux et défis, seront au cœur des débats du Sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le développement qui se tiendra à New York en septembre.


J’attends avec intérêt votre participation aux débats constructifs et passionnants qui ne manqueront pas de marquer ce Sommet sans précédent consacré au Pacte mondial.  J’espère que vous retournerez dans vos pays avec une nouvelle détermination, de nouvelles idées et de nouveaux engagements.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel