01/12/2010
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU CHEF DE LA DIRECTION EXÉCUTIVE DU COMITÉ CONTRE LE TERRORISME, M. MIKE SMITH


M. Mike Smith, Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (Comité 1373) a tenu, aujourd’hui, une conférence de presse en marge d’un séminaire à l’intention des praticiens sur le thème « Traduire les terroristes en justice ».


Organisé au Siège de l’ONU, à New York, par le Comité 1373 créé au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, le séminaire « réunit autour d’une même table une vingtaine de procureurs qui ont eu à traiter d’affaires liées au terrorisme ».  M. Smith a ajouté que les discussions, qui se poursuivront jusqu’au vendredi 3 décembre, « offrent une occasion intéressante de promouvoir l’échange de bonnes pratiques en matière de lutte collective contre le terrorisme et, éventuellement, d’avancer des solutions ». 


Il a souligné l’extrême difficulté de traduire en justice des auteurs d’actes terroristes ou encore des individus dont l’attaque a été déjouée, « en grande partie grâce aux efforts des services de renseignements.  Ceci complique d’ailleurs davantage l’établissement de preuves ».  « En général, une attaque terroriste accomplie ou déjouée a été préparée dans différents pays et, compte tenu du fait qu’il n’existe pas de définition universelle du terrorisme, la tâche s’avère très délicate pour déterminer les responsabilités et rendre une décision judiciaire », a en outre reconnu M. Smith. 


Le chef de la Direction exécutive a ensuite rappelé que, dans ce contexte, marqué par le nombre « considérable » d’accords bilatéraux entre États dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, le Conseil de sécurité a chargé le Comité 1373 de promouvoir la coopération entre tous les acteurs.  « À travers des séminaires comme celui d’aujourd’hui, mais également de visites dans les pays, initiées par les missions permanentes des États Membres auprès de l’ONU –66 depuis la création du Comité– nous nous efforçons non seulement de faciliter la mise en œuvre de la résolution 1373 en apportant une assistance technique, mais également de rapprocher les services de police, diplomatiques et douaniers intéressés », a précisé M. Smith. 


Il a assuré que, « si le Conseil de sécurité décidait de proroger suffisamment longtemps le mandat du Comité », il continuerait d’encourager la tenue d’un dialogue « le plus élargi et le plus transparent possible ».  « Qu’il s’agisse d’assistance aux pays en développement, de coopération, de contrôle des frontières ou de prévention, il faut communiquer davantage et optimiser le rôle de facilitateur de l’ONU », a-t-il ainsi considéré, affirmant que « la tâche de la Direction exécutive était de démontrer qu’une meilleure administration de la justice doit contribuer à traiter les affaires les plus complexes ».


M. Smith a souligné qu’à cette fin, le Comité 1373 prônait une approche soucieuse du respect des droits de l’homme, « non seulement parce que le Comité appartient à l’ONU, mais parce que nous sommes convaincus qu’à long terme, le fléau du terrorisme ne pourra être vaincu que par une action conduite dans le cadre du droit international ». 


De l’avis du Directeur exécutif, ce n’est en effet que par ce biais que « l’on évitera de marginaliser les pays ou régions où les terroristes sont le plus implantés » et de perpétuer, ainsi, les activités de recrutement.  


Répondant aux questions des journalistes, M. Smith a notamment indiqué que, lors de ses visites, le Comité n’hésitait pas, le cas échéant, à pointer aux États le fait que leur définition du terrorisme est trop large: « Nous ne leur disons pas ce qu’il faut faire, ni qu’ils utilisent une définition trop large pour combattre des ennemis politiques, nous leur faisons au contraire remarquer qu’une définition de cette nature pourrait leur poser des problèmes techniques dans les procédures d’extradition », a par exemple précisé le responsable de la Direction exécutive du Comité 1373. 


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel