21/09/2010
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE RELATIVE À LA RÉUNION DE HAUT NIVEAU SUR LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE ET À LA PROCHAINE RENCONTRE COP 10 DE NAGOYA


« À l’approche de la Conférence des Parties (COP 10) qu’il accueillera à Nagoya du 18 au 29 octobre 2010, le Japon se félicite de la tenue demain, mercredi 22 septembre, de la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur la biodiversité », a déclaré ce matin, le Ministre de l’environnement du Japon, M. Ryu Matsumoto, au cours d’une conférence de presse au Siège de l’ONU à New York, à l’occasion du Sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le développement.


À la réunion plénière de demain, le Japon sera représenté par son Premier Ministre, a d’abord annoncé M. Matsumoto, avant de souligner qu’en accueillant la dixième réunion de la Conférence des Parties (COP 10) à Nagoya, en octobre prochain, son pays « tient une fois de plus à montrer son sens de responsabilité en ce qui concerne la protection environnementale ».


« À Nagoya, il faudra créer des opportunités et développer de nouvelles idées pour motiver les populations à agir dans le sens de la protection de la biodiversité », a-t-il insisté, en ajoutant que, pour sa part, le Japon mettrait tout en œuvre pour assurer le succès de cette grande rencontre.


« La  Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU sur la question de la biodiversité est un événement historique et la première du genre », a déclaré, à son tour, le Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, M. Ahmed Djoghlaf.  Cette rencontre, à laquelle devraient assister plusieurs chefs d’État, se penchera bien évidemment sur le sujet de la biodiversité, mais elle abordera aussi les grandes lignes de la prochaine rencontre de Nagoya, a-t-il par ailleurs annoncé.


« Nous perdons notre biodiversité à une trop grande vitesse, et il est primordial que la communauté internationale réagisse rapidement », a indiqué ensuite le Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique.


Présent à cette conférence de presse, le Président de la Fondation pour l’environnement AEON (Réseau de responsables des questions environnementales dans l’Antarctique), M. Takuya Okada, a saisi l’occasion pour annoncer officiellement les noms des lauréats 2010 du prix Midori pour la biodiversité que remet chaque année son organisation.  « Cette année, en collaboration avec le Secrétariat exécutif de la Convention sur la diversité biologique, nous avons décerné le prix au biologiste et réalisateur canadien, M. Jean Lemire, au Professeur américain Gretchen C. Daily, et à l’économiste et ancien Ministre de la population et de l’environnement d’Indonésie, M. Emil Salim », a ainsi annoncé M. Okada.


Ce prix Midori récompense d’éminentes personnalités pour leurs contributions positives et leurs activités remarquables menées dans le domaine de la biodiversité.  Les trois lauréats recevront, ensemble, la somme de 300 000 dollars.


Intervenant à son tour, la chanteuse japonaise Misia, Ambassadrice honoraire nommée par l’ONU pour la dixième Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP-10), s’est dite honorée d’avoir été choisie pour assumer ce rôle.


« À l’occasion des voyages que j’ai pu effectuer depuis lors, je n’ai cessé d’attirer l’attention sur les dangers qui guettent notre biodiversité et sur la nécessité d’y faire face », a-t-elle poursuivi.  « Je suis pleinement convaincue que la Conférence des Parties qui se tiendra sera couronnée de succès.  Il nous faudra cependant travailler main dans la main pour assurer l’harmonie nécessaire sur notre planète », a-t-elle conclu.


Demain, mercredi 22 septembre, l’Assemblée générale tiendra, dans le cadre de sa soixante-cinquième session, une Réunion de haut niveau pour contribuer à la célébration de l’Année internationale de la biodiversité.


*   ***   *



À l’intention des organes d’information • Document non officiel