18/02/2010
Communiqué de presse
Conférence de presse

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE SUR LA DÉMISSION DU SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DE LA CONVENTION-CADRE

DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES (CCNUCC), M. YVO DE BOER


« Le Secrétaire général regrette la décision de M. Yvo de Boer de démissionner de sa fonction de Secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, mais respecte sa volonté de s’engager sur une nouvelle voie, en travaillant sur le climat avec le secteur privé et le monde universitaire », a déclaré ce matin M. Janos Pasztor, Directeur de l’Équipe d’appui du Secrétaire général pour les changements climatiques, au cours d’une conférence de presse au Siège de l’ONU. 


Répondant à la question d’un journaliste, M. Pasztor a assuré que cette démission n’avait rien à voir avec la récente affaire des glaciers de l’Himalaya mettant en lumière des erreurs sur les estimations concernant la fonte des glaciers.  Il a rappelé que les erreurs observées ne changeaient nullement la réalité de la menace que posent les changements climatiques, ni la portée et l’importance des dispositions de la Convention-cadre sur les changements climatiques.   


M. Pasztor a également assuré que dans la mesure où M. de Boer ne quittera son poste que le 1er juillet 2010, le Secrétaire général disposera du temps nécessaire pour désigner un successeur.  Il a indiqué que cela ne porterait en rien atteinte à la qualité des négociations en cours au lendemain de la Conférence de Copenhague ni aux préparatifs de la prochaine Conférence des Nations Unies sur le réchauffement climatique prévue à Cancun, au Mexique, du 29 novembre au 10 décembre 2010. 


Il a indiqué que le Secrétaire général avait été prévenu deux jours avant l’annonce officielle de la démission, en reconnaissant qu’il s’agissait d’une réelle surprise.  


M. de Boer était, depuis septembre 2006, Secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), instrument ratifié à ce jour par 194 États.  Cette annonce intervient deux mois après la fin du Sommet de Copenhague.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel