12/03/2010
Conseil de sécurité
CS/9880

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

6283e séance – matin


LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE DE DEUX MOIS LE MANDAT DE LA MISSION DES NATIONS UNIES EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ET AU TCHAD (MINURCAT)


Le Conseil de sécurité a prorogé ce matin, jusqu’au 15 mai 2010, le mandat de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT).


En adoptant ce matin à l’unanimité de ses 15 membres la résolution 1913* (2010), le Conseil a suivi la recommandation faite par le Secrétaire général dans une lettre** en date du 11 mars, dans laquelle il recommandait au Conseil de sécurité d’envisager la possibilité d’une prorogation technique du mandat de la MINURCAT d’une durée de deux mois.


Le 14 janvier 2009, le Conseil de sécurité avait autorisé le déploiement d’une composante militaire de la MINURCAT, celle-ci devant succéder à la fin de son mandat, le 15 mars 2009, à l’opération EUFOR Tchad/RCA déployée par l’Union européenne.  Par sa résolution 1861 (2009), le Conseil avait ensuite prorogé jusqu’au 15 mars 2010 la présence multidimensionnelle au Tchad et la présence militaire en République centrafricaine de la MINURCAT.


EUFOR Tchad/RCA et la MINURCAT étaient toutes deux destinées à assurer la sécurité des personnes déplacées dans l’est du Tchad et le nord-est de la République centrafricaine, à favoriser leur retour volontaire et à faciliter l’aide humanitaire.  Par la résolution 1861, le Conseil avait décidé que la MINURCAT comprendrait au maximum 300 policiers, 25 officiers de liaison, 5 200 militaires et un effectif approprié de personnel civil.


Dans une autre lettre*** datée du 3 mars 2010, dont était également saisie aujourd’hui le Conseil de sécurité, le Représentant permanent du Tchad auprès des Nations Unies a indiqué que le Gouvernement tchadien donnait son accord à la prorogation technique du mandat de la Mission pour une durée de deux mois à partir du 16 mars 2010 et exprimait sa disponibilité à procéder à des consultations avec le Secrétaire général sur l’avenir de la MINURCAT, « notamment de la réduction de la composante militaire, tout en maintenant la composante civile selon les nécessités ».


*     S/2010/130

**    S/2010/129

***   S/2010/115

LA SITUATION AU TCHAD, EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ET DANS LA SOUS-RÉGION


Texte du projet de résolution S/2010/130


Le Conseil de sécurité,


Rappelant ses résolutions et déclarations présidentielles concernant le Tchad, la République centrafricaine et la sous-région, notamment les résolutions 1769 (2007), 1778 (2007) et 1834 (2008) et la résolution 1861 (2009),


Ayant pris connaissance de la note verbale du Gouvernement tchadien en date du 19 janvier 2010, de sa lettre du 3 mars 2010 (S/2010/115) et de la lettre du Secrétaire général en date du 11 mars 2010, indiquant que les pourparlers sur l’avenir de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad se poursuivent,


Estimant que la situation dans la région continue de constituer une menace contre la paix et la sécurité internationales,


Décide de prolonger jusqu’au 15 mai 2010 le mandat de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad, tel que défini dans la résolution 1861 (2009).


Décide également de rester activement saisi de la question.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel