24/09/2009
Secrétaire général
SG/2155

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT


On trouvera ci-après le texte du communiqué publié aujourd’hui à New York par le Quatuor (Organisation des Nations Unies, Fédération de Russie, États-Unis et Union européenne):


Le Quatuor a tenu une réunion à New York le 24 septembre 2009 à laquelle ont participé le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, le Ministre russe des affaires étrangères, M. Sergey Lavrov, la Secrétaire d’État des États-Unis, Mme  Hillary Rodham Clinton, l’Envoyé spécial des États-Unis pour la paix au Moyen-Orient, M. George Mitchell, le Haut-Représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne, M. Javier Solana, la Commissaire européenne pour les relations extérieures, Mme  Benita Ferrero-Waldner, et le Ministre suédois des affaires étrangères, M. Carl Bildt.  Le Représentant du Quatuor, M. Tony Blair, a également assisté à cette réunion.


Rappelant les principes fondamentaux énoncés dans la déclaration qu’il a faite à Trieste le 26 juin 2009, le Quatuor se félicite de la tenue récemment des réunions entre le Président des États-Unis, M. Barack Obama, le Premier Ministre israélien, M. Benjamin Netanyahu, et le Président palestinien, M. Mahmoud Abbas, qui constituent des initiatives importantes en vue d’assurer la reprise de négociations bilatérales directes dans le cadre d’un règlement global du conflit israélo-arabe, sur la base des résolutions 242 (1967), 338 (1973), 1397 (2002), 1515 (2003) et 1850 (2008) du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies et des Principes de Madrid.  Le Quatuor réaffirme que la seule solution viable au conflit israélo-palestinien réside dans un accord qui mette fin à l’occupation existant depuis 1967, qui règle tous les problèmes relatifs au statut permanent précédemment définis par les parties et réponde aux aspirations des deux parties à une patrie indépendante dans le cadre de deux États pour deux peuples, Israël et un État de Palestine indépendant, contigu et viable, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité.  Le Quatuor réaffirme que la paix entre Arabes et Israéliens et la création d’un État de Palestine pacifique en Cisjordanie et à Gaza sur cette base est dans l’intérêt fondamental des parties, de tous les États de la région et de la communauté internationale.


Le Quatuor partage le sentiment d’urgence exprimé par le Président Obama et appuie sans réserve les mesures à prendre définies dans la déclaration qu’il a prononcée devant l’Assemblée générale des Nations Unies le 23 septembre.  Le Quatuor demande à Israël et aux Palestiniens de donner effet aux accords qu’ils ont conclus et aux obligations qu’ils ont contractées – en particulier le respect de la Feuille de route, indépendamment de la réciprocité – de créer les conditions nécessaires à la reprise des négociations à court terme.  Le Quatuor exhorte le Gouvernement israélien à bloquer la création de nouvelles colonies de peuplement, y compris par croissance naturelle, et de s’abstenir de tout acte de provocation à Jérusalem-Est, et demande à l’Autorité palestinienne de continuer à tout mettre en œuvre pour améliorer le maintien de l’ordre, combattre l’extrémisme violent et mettre un terme aux incitations à la violence.


Rappelant qu’une transformation de la situation sur le terrain fait partie intégrante de la paix, le Quatuor accueille avec satisfaction le projet de l’Autorité palestinienne de construire les institutions de l’État palestinien dans un délai de 24 mois en témoignage de son profond attachement à un État indépendant qui offre des possibilités d’avenir, assure la justice et la sécurité au peuple palestinien et entretienne des relations de voisinage responsables avec tous les États de la région.


Le Quatuor constate une nette amélioration de la croissance économique en Cisjordanie et se félicite des premiers contacts pris au niveau ministériel entre l’Autorité palestinienne et Israël sur les questions économiques.  Il accueille favorablement la prise de nouvelles mesures par Israël pour favoriser l’évolution de la situation sur le terrain et l’encourage à redoubler d’efforts, en particulier pour promouvoir la libre circulation des personnes et des biens.  Le Quatuor invite tous les États de la région et l’ensemble de la communauté internationale à prendre à leur tour des initiatives analogues en apportant immédiatement un soutien constant, concret et concerté à l’effort d’édification de la nation palestinienne.  Il se félicite en outre de l’engagement pris par le Comité spécial de liaison de coordonner l’aide au développement économique et institutionnel des Palestiniens en vue d’assurer l’heureuse issue des négociations tendant à créer deux États.


Le Quatuor souligne qu’il est urgent de parvenir à un règlement durable de la crise à Gaza et préconise une solution qui réponde aux préoccupations légitimes d’Israël en matière de sécurité, notamment la cessation de la contrebande d’armes à destination de Gaza, qui favorise le réunification de Gaza et de la Cisjordanie sous la conduite de l’Autorité palestinienne légitime et qui facilite l’ouverture des points de passage pour permettre la circulation sans entrave de l’aide humanitaire, des biens et des personnes à destination et en provenance de Gaza, conformément à la résolution 1860 (2009) du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies.  Le Quatuor réaffirme son soutien aux activités de reconstruction civile qu’il est proposé de mener à Gaza sous la direction de l’ONU.  Il demande à nouveau la libération immédiate du soldat israélien Gilad Shalit.


Conscient de l’importance de l’Initiative de paix arabe, le Quatuor invite instamment les gouvernements de la région à appuyer la reprise des négociations bilatérales, à engager un dialogue régional structuré sur les questions d’intérêt commun et à prendre des mesures en vue de normaliser les relations entre l’ensemble des pays de la région dans le cadre de l’action visant à progresser sur la voie de la paix.  À cet égard, le Quatuor s’engage à rester activement impliqué sur tous les fronts et est favorable à la tenue, en consultation avec les parties, d’une conférence internationale à Moscou en 2009.  Il charge ses envoyés de continuer à se réunir périodiquement et de formuler à son intention des recommandations sur les mesures à prendre.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel