09/11/2009
Conseil de sécurité
SC/9784
AFG/344

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LES ÉLECTIONS EN AFGHANISTAN


On trouvera ci-après le texte de la déclaration faite à la presse, le 6 novembre, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, M. Thomas Mayr-Harting (Autriche),concernant les élections en Afghanistan:


Les membres du Conseil de sécurité ont pris acte de l’achèvement du processus électoral en 2009 à l’issue de la décision prise par la Commission électorale indépendante afghane de déclarer le Président Karzaï Président élu.  Ils ont félicité le peuple afghan pour son engagement et sa participation actifs et résolus aux élections et ont loué ceux qui ont œuvré résolument pour assurer la crédibilité des élections.  Ils ont salué l’appui de la communauté internationale, y compris la FIAS et ont, en particulier, rendu hommage au rôle joué par le Secrétaire général, son Représentant spécial et son équipe.  Ils ont rendu hommage également à ceux qui ont perdu la vie durant le processus électoral.


Les membres du Conseil attendaient avec intérêt de pouvoir œuvrer avec le Président Karzaï et son nouveau gouvernement.  Ils ont souligné la nécessité pour le Gouvernement afghan d’assurer la reprise d’un processus politique sans exclusive, conformément à la Constitution afghane, en vue de réaliser l’unité nationale et d’assurer un avenir pacifique et prospère à l’ensemble de la population afghane.


Les membres du Conseil ont réitéré leur volonté de fournir un appui à l’Afghanistan sur la voie qui le conduira à la paix, la réconciliation, la démocratie et la reconstruction.  Ils ont appelé le nouveau Gouvernement afghan à s’attaquer effectivement aux problèmes que le pays rencontre, notamment en ce qui concerne la sécurité, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption ainsi que le redressement économique, l’amélioration des moyens de subsistance de la population et la question transversale de la lutte contre les stupéfiants.


Les membres du Conseil ont condamné de nouveau les actes de violence et de terrorisme des Taliban, d’Al-Qaida et des autres groupes extrémistes visant à déstabiliser le pays et ils ont réaffirmé qu’aucun acte terroriste ne pouvait faire reculer la paix, la démocratie et la reconstruction en Afghanistan.


Les membres du Conseil ont pris note des informations fournies par le Secrétaire général sur les mesures prises afin d’assurer la sécurité du personnel des Nations Unies et salué l’engagement continu des Nations Unies et de la MANUA pour fournir un appui à la population et au Gouvernement afghans dans leur recherche de la paix, de la sécurité et de la stabilité.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel