17/03/2009
Conseil de sécurité
SC/9614
AFR/1825

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE TCHAD, LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ET LA SOUS-RÉGION


On trouvera ci-après le texte de la déclaration faite à la presse par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mars, M. Ibrahim Dabbashi, Chargé d’affaires (Jamahiriya arabe libyenne), sur le Tchad, la République centrafricaine et la sous-région: 


Les membres du Conseil de sécurité saluent la réussite, le 15 mars 2009, du transfert d’autorité entre l’opération européenne au Tchad et en République centrafricaine (EUFOR) et la Mission des Nations Unies (MINURCAT), comme prévu par la résolution 1861 (2009).


Les membres du Conseil rendent hommage à l’Union européenne pour le succès du déploiement de l’EUFOR Tchad/RCA, le soutien que cette opération a apporté aux activités des Nations Unies dans l’est du Tchad et le nord-est de la République centrafricaine, et sa contribution à la sécurité de l’acheminement de l’aide humanitaire et à la sécurité et à la stabilité de sa zone d’opération.  Ils se réjouissent de l’étroite coopération entre l’EUFOR et la MINURCAT tout au long du mandat de l’opération de l’Union européenne.


Les membres du Conseil saluent les contributions fournies par des membres des Nations Unies au personnel militaire et de police de la MINURCAT, y compris le passage sous béret bleu d’une part importante de l’EUFOR Tchad/RCA.


Les membres du Conseil prennent également note avec satisfaction de l’achèvement du déploiement du Détachement intégré de sécurité (DIS), qui constitue un élément essentiel de la présence multidimensionnelle déployée au Tchad pour contribuer à la protection des réfugiés du Darfour, des personnes déplacées internes et des autres civils vulnérables dans les régions affectées par la crise du Darfour.  Ils encouragent les donateurs à assurer la poursuite du financement du fonds fiduciaire du DIS.


Les membres du Conseil soulignent l’importance d’une nouvelle amélioration des relations régionales, en particulier entre le Soudan et le Tchad, et réitèrent leur soutien au processus de Dakar et aux efforts menés en ce sens par les pays de la région, notamment dans le cadre du groupe de contact de Dakar coprésidé par le Congo et la Libye.


Les membres du Conseil de sécurité rappellent leur exigence que tous les groupes armés au Tchad et en République centrafricaine renoncent à la violence et respectent et appliquent l’Accord de Syrte du 25 octobre 2007 et l’Accord de Libreville du 21 juin 2008.


Les membres du Conseil encouragent les autorités et les acteurs politiques au Tchad et en République centrafricaine à poursuivre leurs efforts de dialogue national, dans le cadre de l’Accord de Ndjaména du 13 août 2007 et des conclusions du dialogue politique inclusif qui s’est tenu à Bangui en décembre 2008.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel