19/01/2009
Communiqué de presse
Note No. 6188

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Note aux correspondants


L’INSTITUT INTERRÉGIONAL DE RECHERCHE SUR LA CRIMINALITÉ ORGANISE UNE CONFÉRENCE, LE 22 JANVIER, AU SIÈGE, SUR LA GOUVERNANCE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ


(Adapté de l’anglais)


Le 22 janvier prochain, à New York, les Nations Unies rassembleront, dans le cadre d’une conférence, les représentants des États Membres, les organisations internationales, des experts en matière de sécurité et des représentants de la société civile, pour procéder à un échange d’informations et tenir un débat sur le thème de la gouvernance en matière de sécurité.


Cette conférence sur les « politiques novatrices pour faire progresser la gouvernance dans le secteur de la sécurité », est une initiative de l’Institut interrégional de recherche des Nations Unies sur la criminalité et la justice (UNICRI) qui a lancé, en mai 2008, un nouveau laboratoire travaillant sur le contre-terrorisme et la gouvernance en matière de sécurité.  Ce laboratoire est chargé de développer des idées pour aider à faire face à l’émergence de nouvelles menaces en matière de sécurité.  Dans le cadre de son fonctionnement, il joint à ses réflexions, non seulement les organes classiques luttant contre ces menaces, mais aussi les acteurs de la société civile, les gouvernements locaux et régionaux et même le secteur privé.  L’idée principale est de jouer du pouvoir de rassemblement et de l’attrait qu’exercent les Nations Unies pour réunir différents acteurs, afin de renforcer les capacités de création et d’innovation dans les domaines techniques de la gouvernance en matière de sécurité.


La conférence sera l’occasion de fournir une vue d’ensemble de certaines activités entreprises par le laboratoire, notamment dans les domaines de la radicalisation des idéologies et des comportements, de la sécurité urbaine, de la protection des cibles vulnérables, et de la prévention du trafic illicite de produits chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.  Au cours de cette rencontre qui accueillera plusieurs conférenciers de haut niveau et d’horizons divers, l’Institut interrégionalofficialisera le lancement de deux partenariats, dont l’un, avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), portera sur l’assistance à apporter aux villes dans le développement de stratégies pour améliorer la sécurité urbaine; tandis que l’autre, signé avec la Fondation Robert F. Kennedy, aura trait à la tenue d’un dialogue et à l’organisation d’activités de recherche et d’innovation entre le nouveau Centre de l’UNICRI, situé à Lucca, en Italie, et les responsables des grandes agglomérations urbaines.


La création du laboratoire répond à la volonté de l’UNICRI d’élargir ses activités dans le domaine de la gouvernance en matière de sécurité.  Le laboratoire a déjà à son actif la mise en place d’un observatoire des mesures de sécurité durant les grands événements (IPO), et une participation à la mise sur pied de la stratégie sécurité durant les jeux olympiques de Beijng.  


L’Institut interrégional de recherche des Nations Unies sur la criminalité et la justice est l’un des cinq organes de recherche et de formation des Nations Unies qui rendent compte au Secrétaire général.  Aux termes de son mandat, il apporte son soutien aux États, aux gouvernements et aux ONG dans la mise en place de meilleures politiques en matière de prévention de la criminalité, ou encore de la protection des droits de l’homme.


Pour plus d’information veuillez contacter Francesco Candelari, Officier de liaison de l’UNICRI auprès du Secrétariat de l’ONU au 718-757-4357, ou par e-mail à l’adresse candelari@un.org; ou encore Nicola Filizola, Attaché de presse de l’UNICRI, au 39-347-521-5943, ou par e-mail à l’adresse filizola@unicri.it.  Des informations plus détaillées sont disponibles sur les sites Web http://www.unicri.it/lab et http://www.unicri-ipo.org.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel