17/07/2009
Conseil de sécurité
CS/9709

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

6164e séance – après-midi


LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONDAMNE LES ATTENTATS DE JAKARTA


Le Conseil de sécurité a, cet après-midi, condamné « avec la dernière fermeté » les attentats terroristes perpétrés aujourd’hui à Jakarta, en Indonésie, « qui ont fait de nombreux morts et blessés ».


Dans une déclaration, lue au nom de tous ses membres par son Président pour le mois de juillet, M. Ruhakana Rugunda (Ouganda), « le Conseil de sécurité affirme qu’il est indispensable de poursuivre en justice ceux qui ont perpétré, organisé, financé et patronné ces actes abominables » et dit avoir « confiance que le Gouvernement indonésien le fera ».


Déclaration présidentielle


Le Conseil de sécurité condamne avec la dernière fermeté les attentats terroristes perpétrés à Jakarta le 17 juillet 2009, qui ont fait de nombreux morts et blessés.  Il exprime sa vive sympathie et ses profondes condoléances aux victimes de ces actes odieux de terrorisme et à leur famille, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement indonésiens.


Le Conseil de sécurité affirme qu’il est indispensable de poursuivre en justice ceux qui ont perpétré, organisé, financé et patronné ces actes abominables, et il a confiance que le Gouvernement indonésien le fera; il engage instamment tous les États, conformément aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, à coopérer activement avec les autorités indonésiennes à cet effet.


Le Conseil de sécurité réaffirme que, sous toutes ses formes et manifestations, le terrorisme constitue l’une des menaces pesant le plus gravement sur la paix et la sécurité internationales, et que tout acte de terrorisme est criminel et injustifiable, quelle que soit sa motivation, où qu’il ait été commis, quand et par qui.


Le Conseil de sécurité réaffirme à nouveau la nécessité de lutter par tous les moyens, conformément à la Charte des Nations Unies, contre les menaces que les actes terroristes font peser sur la paix et la sécurité internationales. Le Conseil rappelle aux États qu’ils doivent veiller à ce que les mesures prises pour lutter contre le terrorisme soient conformes aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international, en particulier du droit international des droits de l’homme, du droit des réfugiés et du droit international humanitaire.


Le Conseil de sécurité réaffirme sa détermination à lutter contre toutes les formes de terrorisme, conformément aux responsabilités qui sont les siennes en vertu de la Charte des Nation Unies.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel