25/02/2009
Assemblée générale
CCP/48

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Commission de consolidation de la paix

Troisième session

Comité d’organisation

3e séance - matin


LE REPRÉSENTANT DU CANADA EST ÉLU À LA PRÉSIDENCE DE LA « FORMATION SIERRA LEONE » DE LA COMMISSION DE CONSOLIDATION DE LA PAIX


La Commission de consolidation de la paix (CCP), qui tenait ce matin une séance d’organisation*, a élu par acclamation le Représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies, M. John McNee, à la présidence de la « Formation Sierra Leone », en remplacement de M. Frank Majoor, des Pays-Bas.


M. Majoor, qui avait annoncé, le 9 février dernier, son intention de renoncer à la présidence de cette « Formation », a expliqué qu’il était temps que d’autres membres de la CCP lui succèdent alors que la Sierra Leone entre dans une nouvelle phase de sa consolidation de la paix.


Le représentant des Pays-Bas a notamment attiré l’attention sur l’importance de relever les défis de la mobilisation des ressources et de la coordination des donateurs; de répondre aux préoccupations liées au trafic de stupéfiants et à la criminalité organisée dans la sous-région; et de renforcer les institutions nationales et la lutte contre la corruption.


Tout en se félicitant des progrès accomplis par la Sierra Leone, son successeur, M. McNee, a lui aussi souligné qu’il restait beaucoup à faire, en particulier pour améliorer la bonne gouvernance et rétablir la transparence et la responsabilité.  Le Président de la Commission a également souligné les dangers que font peser sur un pays encore fragile le chômage des jeunes et les crises alimentaire et financière, la seconde pouvant avoir un impact sur la générosité des donateurs.


Il a estimé que le Cadre stratégique élaboré conjointement par la CCP et la Sierra Leone sur la base de l’appropriation nationale, comme l’Agenda pour le changementdu Président Koroma, ouvre la voie à une réforme de la gouvernance et de la croissance économique.  En outre, le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (BINUCSIL) constitue la quatrième présence de l’ONU sur le terrain, a-t-il rappelé.


Assumer la présidence de la « Formation Sierra Leone » n’est que l’exemple le plus récent de l’engagement du Canada en faveur de la consolidation de la paix dans ce pays, a poursuivi le représentant.  « Outre l’aide multilatérale que nous avons déjà apportée, nous avons contribué à hauteur de 20 millions de dollars au Fonds pour la consolidation de la paix », a-t-il précisé.


« Nous avons également renforcé notre soutien aux pays qui bénéficient de l’appui de la CCP, en finançant à hauteur de 450 000 dollars des projets en Sierra Leone, au Burundi et en Guinée-Bissau.  En Sierra Leone précisément, nous avons versé 150 000 dollars pour stimuler l’engagement citoyen dans les processus de prise de décisions visant à améliorer la prestation de services au niveau local. »


Le représentant de la Sierra Leone a chaleureusement remercié M. Majoor pour le travail accompli, et s’est dit confiant dans le leadership du Canada.  Les représentants de la Jamaïque, du Japon, de la Thaïlande, de la République tchèque (au nom de l’Union européenne), de la Guinée-Bissau, de la République de Corée et du Nigéria ont également pris la parole pour féliciter le Président sortant et le Président élu.


La prochaine séance plénière de la Commission de consolidation de la paix sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.


*     PBC/3/OC/15


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel