12/05/2008
Secrétaire général
SG/SM/11559

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL PRÉSIDE LA PREMIÈRE RÉUNION DE L’ÉQUIPE SPÉCIALE DE HAUT NIVEAU CHARGÉE DE LA CRISE ALIMENTAIRE MONDIALE


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par la Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général demeure très préoccupé par la flambée des prix des denrées alimentaires de base, qui touche des millions de personnes et est susceptible d’en affecter plusieurs millions d’autres.  Tout en reconnaissant que cette hausse des prix est essentiellement liée au fait que la demande mondiale excède l’offre en stocks alimentaires, les causes de la crise sont complexes et ses conséquences variées.  Trouver des solutions à cette question exigera un leadership mondial et une coordination au plus haut niveau.


Dans cette perspective, le Secrétaire général vient de présider la première réunion de l’Équipe spéciale sur la crise alimentaire mondiale, nouvellement créée.  Coordonnée par le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, John Holmes, qui est lui-même secondé par le Sous-Secrétaire général, David Nabarro, qui assume les fonctions de Coordonnateur adjoint, l’Équipe spéciale réunit de nombreux chefs d’institutions spécialisées des Nations Unies, des fonds et programmes, les institutions de Bretton Woods et des secteurs pertinents des Nations Unies. 


Le but principal de l’Équipe spéciale est de promouvoir une riposte complète et unifiée à la crise alimentaire mondiale qui puisse venir en aide aux gouvernements et aux populations des pays affectés.  Le développement d’un cadre global permettant de relever les défis qui se posent a été l’objet de la réunion qui a eu lieu aujourd’hui.


Cette stratégie doit mettre en relief des actions à court et moyen termes, telles que l’aide alimentaire, des initiatives de protection sociale, et des mesures de relance de l’agriculture, qui permettront aux pays de contrer les effets négatifs de la crise alimentaire sur ceux qu’elle touche le plus.  Aujourd’hui, l’Équipe spéciale de haut niveau a convenu de présenter les éléments d’une telle stratégie lors de la Conférence de haut niveau sur la sécurité alimentaire dans le monde, qui aura lieu à Rome du 3 au 5 juin prochain.


Les membres de l’Équipe ont lancé un appel à tous les pays à travers le monde pour qu’ils s’assurent que leurs politiques, comme celles relatives à l’exportation de denrées alimentaires, ne viennent exacerber l’augmentation structurelle actuelle du prix des denrées alimentaires et ses conséquences.  Ils appellent en particulier tous les pays à permettre sans restriction que soient fournies les denrées alimentaires destinées à des fins humanitaires, comme celles dont a besoin par exemple le Programme alimentaire mondial.


Au cours des prochaines semaines, M. Holmes et M. Nabarro tiendront, si nécessaire, des consultations avec les États Membres.  L’Équipe spéciale se réunira également sur une base ad hoc quand cela sera nécessaire.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel