22/01/2008
Secrétaire général
SG/A/1115*
BIO/3956*

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique


LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME CHEICK SIDI DIARRA COMME SON CONSEILLER SPÉCIAL POUR L’AFRIQUE ET SON HAUT REPRÉSENTANT POUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a annoncé aujourd’hui la nomination de Cheick Sidi Diarra, du Mali, aux fonctions de Conseiller spécial pour l’Afrique, et de Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement. 


Le regroupement des Bureaux du Conseiller spécial pour l’Afrique et Haut Représentant pour les pays les moins avancés (PMA), les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement sous la même autorité vise à renforcer leur action et leur rôle de plaidoyer.  Ce regroupement doit aussi permettre une plus grande coordination entre les institutions et davantage de contacts avec la communauté des donateurs afin de mobiliser le soutien aux programmes visant le développement de l’Afrique, des PMA, des pays en développement sans littoral et des petits États insulaires en développement.  Ce regroupement permettra aussi de parvenir à une plus grande synergie et de renforcer la capacité de l’Organisation à assumer plus efficacement ses mandats, tout en respectant la nature distincte de chacun de ses programmes.  Le regroupement a par ailleurs pour but de mettre l’accent sur la promotion du développement et de donner un élan à la capacité de coordonner les différents mandats relatifs à l’Afrique afin d’améliorer l’aptitude du Secrétariat à répondre aux besoins spécifiques du continent africain. 


M. Diarra, qui était déjà Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement depuis juillet 2007 a plus de 25 années d’expérience professionnelle dans les relations internationales -bilatérales et multilatérales-, le droit et les questions de développement.


M. Diarra s’est activement impliqué dans le développement des efforts d’intégration de l’Afrique et la promotion de l’agenda pour le développement de l’Afrique au niveau international.  Il a été l’un des principaux négociateurs sur ces questions lors des sommets de l’Union africaine depuis 1982.  De cette expérience accumulée au cours des 10 dernières années, il a acquis de profondes connaissances et une remarquable expérience des questions multidimensionnelles et complexes dont traitent les Nations Unies et des processus intergouvernementaux.


Cheick Sidi Diarra a apporté une contribution importante au processus de réforme des Nations Unies dans le but de renforcer le rôle que joue l’Organisation au niveau mondial sur les questions économiques et de développement.  Dans ce contexte, il a joué un rôle important dans le cadre du processus de consultations intergouvernementales qui a conduit au renforcement du Conseil économique et social et au suivi des aspects de développement du Sommet mondial de 2005, notamment les Objectifs du Millénaire pour le développement.  Il a été un fervent défenseur de la cause de l’Afrique et de celle des pays les moins développés et des pays en développement sans littoral.


M. Diarra a obtenu une maîtrise en droit public international et une maîtrise en relations internationales de l’Université de Dakar au Sénégal.  Né en 1957 à Kayes, au Mali, il est marié et père de deux enfants.


*   ***   *

_____________


* Ce communiqué remplace celui du 6 juillet 2007, publié sous la cote SG/A/1077-BIO/3890.



À l’intention des organes d’information • Document non officiel