11/12/2008
Conseil de sécurité
SC/9530
AFR/1790

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE-BISSAU


On trouvera ci-après le texte intégral de la déclaration faite à la presse aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité, M. Neven Jurica (Croatie), sur la Guinée-Bissau:


Le 11 décembre 2008, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé sur la situation en Guinée-Bissau et sur les activités du Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BANUGBIS) présenté par le représentant du Secrétaire général, M. Shola Omoregie.


Les membres du Conseil se sont félicités du bon déroulement des élections législatives du 16 novembre 2008 et ont demandé aux autorités de la Guinée-Bissau de veiller à ce que le nouveau parlement et le nouveau gouvernement soient mis en place dès que possible.


Les membres du Conseil se sont à nouveau déclarés vivement préoccupés par la situation en Guinée-Bissau et ont réaffirmé leur attachement à la mise en œuvre du programme de réforme du secteur de la sécurité.  Ils ont demandé au BANUGBIS et à l’ONU plus généralement de se coordonner étroitement avec les parties prenantes apportant déjà à la Guinée-Bissau un appui à la réforme du secteur de la sécurité, dont l’Union européenne. 


Les membres du Conseil se sont félicités de la tenue de la « Conférence ministérielle de la CEDEAO sur le trafic de drogue, menace pour la sécurité de l’Afrique de l’Ouest », qui s’est déroulée à Praia (Cap-Vert), les 28 et 29 octobre 2008, et ont pris note des projets de déclaration politique et de plan d’action régional adoptés à l’issue de cette réunion.  Ils ont dit espérer que les projets seraient adoptés au prochain sommet de la CEDEAO, et demandé qu’ils soient mis en œuvre.  Ils ont également accueilli avec satisfaction la création de la Commission nationale des droits de l’homme de la Guinée-Bissau.


Les membres du Conseil ont prié le Secrétaire général de formuler des recommandations sur la transformation du BANUGBIS en un bureau intégré, et ont dit attendre ces recommandations avec intérêt. 


Les membres du Conseil ont souligné qu’un appui devait continuer d’être offert à la Guinée-Bissau et loué une nouvelle fois la contribution des partenaires bilatéraux et multilatéraux du pays, ainsi que du BANUGBIS, à la consolidation de la paix en Guinée-Bissau.


Les membres du Conseil ont rendu hommage au Représentant du Secrétaire général, Shola Omoregie, pour sa contribution à la consolidation de la paix en Guinée-Bissau et lui ont souhaité le plus grand succès dans ses futures activités.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel