22/05/2008
Conseil de sécurité
SC/9339
AFR/1703

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE BURUNDI


On trouvera ci-dessous le texte intégral de la déclaration faite à la presse aujourd’hui par la Présidente du Conseil de sécurité, Mme Karen Pierce (Royaume-Uni), concernant Le Burundi:


Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé sur la situation au Burundi du Représentant exécutif du Secrétaire général, M. Youssef Mahmoud.


Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur préoccupation devant les récents affrontements entre le Palipehutu-Forces nationales de libération (FNL) et les Forces de sécurité nationales du Burundi, à la suite des attaques perpétrées par les Forces nationales de libération en violation de l’Accord général de cessez-le-feu.  Ils ont souligné qu’il fallait que les hostilités cessent et exhorté les parties à appliquer pleinement l’Accord général de cessez-le-feu.


Les membres du Conseil de sécurité ont pris note avec satisfaction du retour à Bujumbura d’une délégation des FNL et de la reprise des travaux du Mécanisme conjoint de vérification et de suivi, ce qui constitue un important pas dans la relance du processus de négociation.  Ils ont engagé toute la direction à regagner également Bujumbura.  Ils ont prié les parties de saisir cette occasion pour consolider définitivement la paix au Burundi, en engageant sans réserve un dialogue pour surmonter leurs différends et parvenir rapidement à un règlement concerté, pacifique et viable de la crise actuelle.


Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur soutien et leurs encouragements à l’action du Directoire politique, de la facilitation sud-africaine et de l’initiative régionale en soutien au processus de paix.


En outre, les membres du Conseil de sécurité ont souligné leur inquiétude devant les tensions politiques actuelles et le blocage de l’Assemblée nationale. Ils ont appelé tous les partis politiques burundais à faire preuve d’un engagement constructif afin de sortir rapidement le pays de l’impasse dans laquelle il est plongé et de restaurer l’esprit de réconciliation et de dialogue qui a permis le succès de la transition.


Les membres du Conseil de sécurité ont appelé le Gouvernement à mettre en œuvre son engagement de protéger tous les Burundais, quelle que soit leur appartenance politique, et à lutter contre l’impunité des auteurs de violences et les violations des droits de l’homme, dans le respect de l’état de droit.


Les membres du Conseil de sécurité ont accueilli avec satisfaction la poursuite de l’engagement de la Commission de consolidation de la paix et, en particulier, le rapport du Président de la formation pays sur la récente visite effectuée sur place. Ils ont également salué l’action du Bureau intégré des Nations Unies (BINUB) pour permettre au Burundi de retrouver une paix et une stabilité durables, y compris en jouant un rôle politique actif, en concertation avec les autres partenaires internationaux du Burundi.  Ils ont invité la communauté internationale à continuer de soutenir le processus politique au Burundi.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel