8/4/2008
Conseil de sécurité
SC/9293

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR HAÏTI


On trouvera ci-dessous le texte intégral de la déclaration faite à la presse par le Président du Conseil de sécurité, M. Dumisani S. Kumalo (Afrique du Sud), sur Haïti:


Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), Hedi Annabi, a présenté aux membres du Conseil de sécurité un exposé sur la situation récente en Haïti.


Les membres du Conseil se sont félicités des progrès enregistrés concernant la stabilisation d’Haïti.  Ils ont exprimé leur appui à la poursuite de la mise en œuvre du plan de réforme de la Police nationale haïtienne ainsi qu’aux efforts déployés par la MINUSTAH pour aider Haïti à sécuriser ses frontières terrestres et maritimes.  Ils se sont félicités des progrès récents faits avec l’aide de la MINUSTAH en matière de réforme judiciaire et d’instauration de l’état de droit.  Ils ont souligné qu’il était important de continuer à promouvoir le respect des droits de l’homme.  Ils ont félicité Haïti d’avoir adopté un plan stratégique pour l’Administration pénitentiaire nationale et ont souligné la nécessité de l’appliquer.


Les membres du Conseil ont déploré les actes de violence commis le 4 avril 2008 et ont regretté vivement les pertes enregistrées.  Ils ont condamné l’attaque lancée contre les installations de la MINUSTAH aux Cayes et ont souligné qu’il était important d’assurer la sécurité du personnel des Nations Unies.


Les membres du Conseil ont accueilli favorablement la décision prise par le Gouvernement d’organiser des élections indirectes, notamment sénatoriales, et ils attendaient avec intérêt l’adoption rapide de la loi électorale.  Ils ont noté la poursuite de la coopération de l’Organisation des États américains pour l’enregistrement des électeurs ainsi que la volonté des donateurs de fournir les financements nécessaires.


Les membres du Conseil se sont déclarés préoccupés par la situation humanitaire et ont encouragé les donateurs internationaux à fournir des secours d’urgence.


Les membres du Conseil, tout en notant la responsabilité première du Gouvernement et du peuple haïtiens pour la stabilisation du pays, ont noté qu’il était important que la communauté internationale épaule de façon soutenue Haïti dans les efforts qu’il déploie pour faire face aux difficultés qui l’assaillent sur la voie d’un développement soutenu.  Ils se sont félicités de l’engagement des donateurs internationaux sur le long terme et ils les ont encouragés à continuer à renforcer leur niveau d’assistance.  À ce propos, ils ont accueilli favorablement la convocation par Haïti d’une conférence internationale de haut niveau qui doit se tenir à Port-au-Prince le 25 avril 2008.  Ils ont aussi réaffirmé leur appui à l’intention du Secrétaire général d’élaborer un plan de consolidation avec des repères pour mesurer les progrès continuels, sur la base de consultations avec les autorités haïtiennes.


Les membres du Conseil ont réitéré qu’ils continuaient d’apporter leur appui aux efforts que le Gouvernement haïtien et la MINUSTAH déployaient pour assurer la stabilité, consolider la démocratie et maintenir les conditions propices à la croissance économique, au développement social et à la fourniture de l’aide humanitaire et de services de base au peuple haïtien.  Ils se sont déclarés résolus à continuer de suivre de près la situation en Haïti.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel